Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager




La géopolitique de la Méditerranée est en train de connaître des transformations d’envergure. Autrefois havre de paix et espace d’échanges relativement stable, la Méditerranée est synonyme, de nos jours, d’espace de xénophobie, d’exclusion, de mort et d’incertitude. Jadis horizon d’espoir pour une jeunesse
grandissante de la rive Sud et de son prolongement africain, la Méditerranée se transforme en frontière.
La déréliction d’un côté et le repliement sur soi de l’autre rendent les lendemains plus incertains que jamais. D’autant plus que la géopolitique «des méditerranées » confirme le déplacement du centre de gravité vers le Pacifique.
Au moment où les défis majeurs se multiplient (révolution numérique, gains de productivité, synergie des compétences, stratégies de coopération…) la Méditerranée semble rester, in fine, empêtrée dans son pré carré obnubilé par ses égoïsmes souverainiste et identitaire. Car l’essentiel de ce qui fera le monde du proche lendemain est instruit ailleurs.
Comment démêler la complexité de la situation pour, à la fois, voir plus clair dans ce qui se passe dans cette partie du globe et avancer des éléments d’aide à la décision ?
Tel est l’un des objectifs de cette rencontre internationale qui réunira autour de cette problématique des penseurs interdisciplinaires des deux rives de la Méditerranée.
Les thématiques proposées pour la rencontre annuelle s’inscrivent dans la continuité des débats du GERM et reflètent globalement le contexte international «changeant» dans lequel baigne la Méditerranée, et ce à travers plusieurs caractéristiques dont, notamment :
Rencontre annuelle
«La Méditerranée plurielle dans un environnement de mondialisation et de déséquilibre régional».
Un essoufflement du multilatéralisme, une multipolarité embryonnaire et une remise en cause de prise de décision au niveau de la gouvernance mondiale avec une prédominance de la superpuissance américaine, en compétition avec la Russie et la Chine ;
A la lumière des mutations, qui affectent le contexte mondial, il est convenu d’inscrire le contenu de cette rencontre dans une nouvelle vision de la Méditerranée face aux stratégies des puissances.
Cette rencontre se déroulera autour des trois axes suivants :
Le rôle nouveau de certaines puissances régionales comme la Turquie ou l’Iran ;
Une montée du populisme et la crise du modèle démocratique ;
La recrudescence du « soft power » ;
La lutte contre le terrorisme ;
La question migratoire et ses modes de traitement ;
La consolidation des acteurs non étatiques et la prédominance des réseaux sociaux et leurs conséquences sur l’action des pouvoirs publics ;
L’essoufflement du dialogue entre les deux rives de la Méditerranée ;
La marginalisation grandissante d’un grand Maghreb en quête d’idéal politique ;
Les possibilités d’intégration des communautés économiques régionales notamment africaines.
La Méditerranée dans le nouveau contexte mondial ;
La Méditerranée plurielle et enjeux de rivalité et de puissance ;
Les perspectives méditerranéennes à la lumière de la nouvelle politique africaine du Maroc.
 

Programme :

08h30 - Inscription
09h00 - Cérémonie d’ouverture
- Habib El Malki, président du GERM.
- Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.
(à confirmer)
- Edgar Morin, directeur de recherche au CNRS.
10h00 – Axe 1 :La Méditerranée plurielle et enjeux de rivalité et de puissance
Modérateur : Fouad Ammor, professeur des universités.
1. Fathalah Sijilmassi, ancien ambassadeur, ancien secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée.
«La Méditerranée : concept dépassé ou centralité retrouvée ?»
2. Abderrahman Tenkoul, doyen, ancien président de l’université Ibn Tofail - Kénitra.
«Repenser la Méditerranée à la lumière de son imaginaire»
10h30 - Débat.
11h15 – Pause-café.
11h30 - Axe 2 : La Méditerranée dans le nouveau contexte mondial
Modérateur : Houdaifa Ameziane, professeur, ancien président de l’université Abdelmalek Essaâdi - Tétouan.
3. Maria Angustias Parejo Fernandez, professeur des sciences politiques – université de Grenade.
«Les processus de réforme constitutionnelle en Méditerranée: les avancées et les limites du changement au Maghreb»
Rencontre annuelle
«La Méditerranée plurielle dans un environnement de mondialisation et de déséquilibre régional»
Samedi 7 décembre 2019
4. Ma Xiaolin, professeur, université des études internationales du Zhejiang.
«La route de la soie et le développement des pays du pourtour de la Méditerranée»
5. Louis-Simon Boileau, Directeur de l’Observatoire de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, Fondation Jean Jaurès.
«La perception de la Méditerranée dans la politique étrangère de la France, de Sarkozy à Emmanuel Macron»
12h30 - Débat.
13h30 - Déjeuner
15h00 - Axe 3 : Les perspectives méditerranéennes à la lumière de la nouvelle politique africaine du Maroc
Modérateur : Driss Khrouz, professeur des universités.
6. Mostafa Bousmina, président de l’université EUROMED - Fès.
«L’Afrique à la croisée des chemins»
7. Mhammed Echkoundi, professeur à l’Institut des études africaines-Rabat.
«La politique africaine du Maroc : Un atout majeur pour une Méditerranée stable et dynamique»
15h45 - Débat.
16h45 - Pause-café.
17h00 - Rapport de synthèse :
M. Fouad Ammor, professeur des universités.



Libé
Jeudi 5 Décembre 2019

Lu 1503 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif