Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Youssef Balla : La transition énergétique dans l'espace euro-méditerranéen nécessite une coopération renforcée


Libé
Vendredi 11 Février 2022

Le développement de politiques efficaces de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique dans l’espace euro-méditerranéen nécessite "une coopération renforcée entre les différents acteurs de la région", a souligné, jeudi soir, l’ambassadeur du Maroc en Italie, Youssef Balla.

"La crise du secteur énergétique, qui s'inscrit dans une situation particulièrement difficile marquée par des bouleversements climatiques et par la crise sanitaire, intensifie les vulnérabilités et les inégalités", a fait observer le diplomate, lors d’un webinaire sur la transition énergétique.

Ces phénomènes mondiaux exigent des stratégies mondiales, a-t-il signalé, relevant que le Maroc, conscient de ces enjeux, a placé le développement durable au cœur de ses priorités aux niveaux économique, social et environnemental.

Le Royaume a, dans ce sens, adopté une stratégie pertinente basée sur les sources propres, l'efficacité énergétique et l'intégration régionale, a indiqué M. Balla, notant que le Maroc a pu ainsi devenir un leader africain dans le domaine en quelques années.

Les réformes adoptées par le Royaume ont, en outre, permis d'améliorer le climat des affaires et d'attirer les investissements, privés et publics, et de créer des emplois.

Ambitieux, le pays table désormais sur 80% des énergies renouvelables dans le mix énergétique d'ici 2050 et 70% d'ici 2040, a mis en avant l’ambassadeur, indiquant que le Maroc dispose d'un potentiel hydroélectrique estimé à 3,8 GW, d'un volume d'exploitation éolienne de 25 GW, et d'une énorme capacité solaire de 20 GW.

La proximité géographique avec le continent européen, les performantes centrales de production d'énergies renouvelables et les faibles coûts de production d'électricité font du Maroc “un fort acteur potentiel de la production d'hydrogène vert, qui pourrait être exporté vers l'Europe”, a estimé M. Balla, notant que ”le Royaume pourrait ainsi contribuer à la création d'un système énergétique intégré entre les deux rives de la Méditerranée”.



Lu 652 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p