Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Vrai faux entretien avec Jean d’Ormesson

Vivre est une catastrophe et c’est un grand bonheur Pensez à moi de temps en temps




Vrai faux entretien avec Jean d’Ormesson
Jean d'Ormesson, né le 16 juin 1925 à Paris et mort le 5 décembre 2017, était un écrivain, journaliste et philosophe français, membre de l’Académie française.

 Jean d’o, dites nous, avant toute chose, « la » ou « le » Covid ? L’Académie française tient à préciser qu’il faut dire “la Covid-19”, et pas “le Covid”. Qu’avez - vous fait à l’Académie Française pour en arriver à féminiser Covid qu’on pensait bien masculin ? 
On me demande quelques fois qu’est-ce que vous avez fait à l’Académie et la réponse est assez claire : presque rien… J’ai fait entrer Marguerite Yourcenar… Je refuse absolument de parler d'accent circonflexe et de virgule à un moment où les écoliers n’apprennent plus à lire et à écrire.

Covid , féminin ou masculin, est une vraie catastrophe…
Vivre est une catastrophe et c’est un grand bonheur. Merci pour les roses, merci pour les épines. Le monde a toujours été difficile et il faut toujours garder l’espérance. Ce qui éclaire l'existence, c'est l'espérance.

Comment vivez - vous le confinement , votre liberté retirée …
Chacun est prisonnier de sa famille, de son milieu, de son métier, de son temps.

A votre âge, ne craignez vous pas de mourir de Covid 19 ?
Mourir ne me dérange pas. La mort est la fin et le couronnement de toute vie. Elle fait partie de la vie. Elle est peut-être la vie même. Je suis juste ennuyé par la perspective de ne plus pouvoir savoir ce qui va se passer... 

Avez - vous été surpris par la pandémie ?
Toujours étonné, toujours insatisfait et toujours enchanté. Il y a des jours, des mois, des années interminables où il ne se passe presque rien. Il y a des minutes et des secondes qui contiennent tout un monde. La vie n’est pas une fête perpétuelle.

Que proposerez- vous à un confiné de lire ?
Ne lis pas n’importe quoi. Lis plutôt les grands livres dont tout le monde parle sans les lire. Lis surtout ce qui te plaît. Un bon livre est un livre qui te plaît.
 
 * Doyen de la Faculté de droit de Rabat-Agdal
Fondateur du Cercle marocain des amis de Jean d’Ormesson

Réalisé par Farid El Bacha *
Samedi 23 Mai 2020

Lu 912 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif