Libération


Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Vers l'inscription de l’ancienne médina de Taza sur la liste du patrimoine culturel national





Le département de la Culture a annoncé samedi avoir entrepris les démarches administratives et légales nécessaires pour inscrire et classer sur la liste du patrimoine culturel national l’ancienne médina de Taza, considérée comme l’une des plus anciennes villes du Maroc. Un communiqué du ministère de la Culture et de la Communication précise que la médina de Taza fait partie des plus anciennes villes du Royaume aussi bien en termes de son patrimoine que de son histoire, ajoutant que cette ville revendique une civilisation ancestrale et un patrimoine architectural d’une grande qualité. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la stratégie du département de la Culture visant la réhabilitation du patrimoine national, matériel et immatériel, sa préservation et sa valorisation, souligne la même source. 
Le ministère rappelle, à cet égard, qu’il a entamé la classification et l’inscription des édifices historiques dans la liste du patrimoine culturel national dans le but de vulgariser et inscrire ce patrimoine dans la vision de développement global, et ce en application des dispositions légales en relation avec la préservation des édifices historiques, des panoramas, des gravures rupestres, des œuvres d’art et des traditions.  
Le ministère entreprend dans le cadre de sa politique visant la protection et la préservation du patrimoine culturel national, l’inventaire et l’inscription du patrimoine culturel aussi bien matériel qu’immatériel dans les différentes régions du Royaume, à travers l’envoi de missions de terrain selon un programme annuel précis, la gestion des données de l’inventaire de terrain via une base de données informatiques mise à la disposition du public, ainsi que l’organisation d’expositions pour sensibiliser le grand public à l’importance du patrimoine culturel national et la nécessité de sa préservation et sa transmission aux générations montantes.

Libé
Lundi 26 Novembre 2018

Lu 583 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.