Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Vernissage à la Villa des arts d’ une exposition rétrospective de l’ artiste-peintre Bouchaib Habbouli




La Villa des Arts à Rabat a été, mardi, le théâtre du vernissage de l’exposition rétrospective de l’artiste-peintre Bouchaib Habboul, organisée par la Fondation Al Mada, en présence d’une pléiade de personnalités du monde culturel et artistique Cette exposition issue des collections de la Fondation Nationale des Musées, de Bank Al Maghrib, d’Attijariwafa Bank et de la Société Générale Marocaine de Banques, se poursuivra jusqu’au 15 janvier 2021 aux Villas des Arts de Rabat et de Casablanca. La sélection des œuvres exposées est une plongée dans la vie artistiques de Habboul et s’intéresse aux créations picturales de cet artiste autodidacte, finement élaborées, par l’utilisation d’une technique mixte sur papier, sur carton marouflé ou de l’encre sur papier. Évoquant le choix du carton et du papier pour ses créations, Bouchaib Habboul a confié dans une déclaration à la MAP que ce sont deux matières au coût bas et aisément remplaçables en comparaison avec la toile et qui lui “facilitent la tâche lors des réalisations picturales”. Au sujet de son exposition, ce natif d’Azemmour affirme que la rétrospective retrace son parcours artistique depuis les années 80 jusqu’à aujourd’hui. “Un parcours sensible à son environnement et caractérisé par des périodes personnelles qui vacillent selon les moments et les situations”. Pour ce peintre des “Figures”, “la couleur fausse le travail, elle peut être estompée sans jamais être vive”. C’est ainsi que dans ses œuvres, il a fait le choix de l’encre, imprégnant son pinceau “d’une couleur qui pourrait être plus que le noir”. Bouchaîb Habbouli a vu le jour à Azemmour en 1945. Au lendemain de l’Indépendance, il suit une formation d’animateur plastique, dispensée par le ministère de la jeunesse et des Sports. De 1957 à 1963, il fréquenta les ateliers de La Mamora, à Rabat, et encadra en même temps les enfants qui occupaient régulièrement l’espace de la maison des jeunes de sa ville natale. Artiste autodidacte, Bouchaib Habbouli s’affirme avec l’identité de son expression plastique et graphique, mettant à son actif plusieurs expositions individuelles, collectives et notamment des rencontres inter-arabes et méditerranéennes. Dans un strict respect des mesures de sécurité sanitaire, ce vernissage a été rehaussé par la présence de plusieurs personnalités, dont le Secrétaire perpétuel de l’Académie du Royaume du Maroc, Abdeljalil Lahjomri, le Directeur du musée Mohammed VI d’Art moderne et contemporain, Abdelaziz El Idrissi, l’artistephotographe Jaâfar Akil et l’artiste-peintre Abdallah Dibaji.

Libé
Mercredi 28 Octobre 2020

Lu 1008 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.