Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Vernissage à Rabat de l’ exposition “L’ orfèvre de la nature morte ” de Hassan Boukhari



Le vernissage de l’exposition “L’orfèvre de la nature morte” de l’artiste peintre Hassan Boukhari a eu lieu jeudi soir au Centre de conférences de la Fondation Mohammed VI de promotion des œuvres sociales de l’Education-Formation, en présence de passionnés des beaux arts.

Cet événement pictural exceptionnel, qui se poursuit jusqu’au 29 juin, offre aux visiteurs l’opportunité d’admirer une sélection de 28 tableaux reflétant une série de créations d’un détail des plus infimes, d’une subtilité et d’une finesse qui mettent en avant la beauté des magnifiques symboles de l’art traditionnel marocain, en hommage à ce précieux héritage porté principalement par la femme marocaine.

“Cette exposition se penche sur le foulard marocain, objet de féminité par excellence, qui tire sa noblesse d’une broderie séculaire”, a indiqué M. Boukhari dans sa déclaration à la MAP, soulignant que ces tableaux représentent un vibrant hommage à la créativité et à la persévérance de la femme marocaine dans tous les domaines. De la poterie marocaine aux babouches artisanales, en passant par le tapis berbère et le foulard traditionnel, Hassan Boukhari explique que ses oeuvres ont été laborieusement réalisées à la peinture à l’huile, mettant en scène la fraicheur des couleurs et la minutie d’une peinture figurative. De son côté, le chef de service animation culturelle et artistique à la Fondation Mohammed VI de promotion des œuvres sociales de l’Education-Formation, Radouane Mourai, a relevé, dans une déclaration similaire, que cette exposition est la troisième action culturelle post-covid et la 101éme de la Fondation depuis la création de sa galerie en 2009. Le choix de la Fondation s’est porté sur les oeuvres créatives de l’artiste Hassan Boukhari, pour son aisance technique et son expérience artistique. “C’est un artiste créatif, un peintre du beau qui puise son inspiration du patrimoine et de la tradition marocains”, a-t-il ajouté.

Né à Rabat en 1965, l’artiste-peintre Hassan Boukhari a suivi des études et des stages de formation en arts plastiques en Belgique et a participé au stage de formation organisé à Dar America et animé par les professeurs d’arts à New Mexico aux ÉtatsUnis, Howard Wexler et Carol Allison. Outre ses expositions individuelles, Hassan Boukhari a pris part à plusieurs expositions collectives aussi bien à l’échelle nationale qu’internationale.

Libé
Dimanche 13 Juin 2021

Lu 345 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS