Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une trentaine d’artistes au Festival des cultures maghrébines à Tanger




Une trentaine d’artistes venus des pays du Maghreb participent à la 2e édition du Festival des cultures maghrébines, qui tend à renforcer les liens entre les peuples des pays de l’Union maghrébine à travers l’art et la musique. Initié par l’Association tangéroise Abnae Ziryab, ce rendez-vous culturel de deux jours réunit un florilège d’artistes venus d’Algérie, de Mauritanie et de Tunisie, outre une panoplie d’artistes et d’écrivains marocains.
“Nous avons essayé d’utiliser l’art et la musique pour consolider davantage les liens et les canaux de communication entre les peuples maghrébins”, a déclaré à la presse Mohamed Ben Allal, président de l’Association Abnae Ziryab. Rappelant le succès de la première édition, qui a réussi à réunir une vingtaine d’artistes représentant les pays du Maghreb, M. Ben Allal a indiqué qu’“aujourd’hui, nous avons également réussi à rassembler encore plus d’artistes pour célébrer ensemble la fraternité entre nos peuples”.
Pour sa part, Mohmed Medhioub, président de l’Association tunisienne Chabab Al Monastir pour la musique arabe, a souligné que “le fait de réunir des artistes des pays du Maghreb est en soi un grand succès, qui permet de raffermir les liens de fraternité entre les peuples de ces pays, qui partagent la même histoire et le même destin”.
Même son de cloche chez Habboub El Mouritani, qui s’est dit “fier de participer à cette manifestation culturelle et artistique”, soulignant que ce genre de festivals sert d’espace de “rencontre et d’échange entre les artistes maghrébins, mais aussi de plate-forme pour présenter l’héritage artistique de chacun de nos pays”.
De son côté, Mustapha Benlenguer, président de l’association algérienne Nassim Assabah, , a noté que le festival a gagné en maturité depuis la dernière année, ajoutant que “ce rendez-vous nous a permis de connaître de grands artistes du Maroc, de Mauritanie et de Tunisie, et de nous informer de près des particularités de la musique de chaque pays”, estimant que ce genre de manifestations permet aussi de “préserver les traditions artistiques et musicales de nos peuples”.
Le programme du festival, marqué par la présence d’artistes marocains de renom, trls que Mohamed El Ghaoui, Nezha Chaabaoui et Abdou El Ouazzani, comprend également la présentation d’un ouvrage sur l’histoire de Tanger par l’écrivain Khalid Razik.

Mardi 19 Mars 2019

Lu 1608 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com