Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une pléiade d’artistes marocains fêtent Tiznit comme capitale de l'argent




Une pléiade d’artistes marocains fêtent Tiznit comme capitale de l'argent
“Ambiance argentée”, telle est l’image que donne le Festival Timizart de Tiznit. Les organisateurs sont unanimes à affirmer que la neuvième édition constitue un réel ancrage du festival dans son environnement socioéconomique. Tiznit a ainsi vibré, trois jours durant, au rythme d’une manifestation aux multiples facettes, autour du thème : "L'orfèvrerie argentée à bijouterie d'argent : identité, créativité et développement".
Organisée du 19 au 23 juillet 2018, cette édition aura permis à cette belle cité de la région du Souss de fêter son statut de capitale de l’argent. Elle vise à valoriser l'artisanat local, notamment les bijoux en argent et à contribuer à la promotion du tourisme culturel à Tiznit, une ville qui dispose de plus de 150 magasins spécialisés dans la vente et la fabrication des produits d’argent, dont la majorité est établie dans l’ancienne Médina.
Le programme artistique a apporté plus de douceur et davantage d’animation aux soirées de Tiznit. Animé par une palette d’artistes connus et reconnus, le festival a incité non seulement les habitants de la ville à venir nombreux, mais aussi les habitants des villes voisines notamment Agadir, à faire le déplacement. Ensorcelante, l’affiche a réuni des figures ayant gravé leurs noms dans le paysage artistique comme Latifa Raafat, Saida Charaf, Haj Abbelmoughit et d’autres en début de leur carrière tels Dounia Batma, Issam Kamal, Cheb Younes. Ceci sans oublier les groupes locaux et leurs belles prestations flokloriques.
Et c’est bien le Salon, organisé dans ce cadre, qui a mis au-devant cette “ambiance argentée” ayant prévalu tout au long de cette manifestation. Avec la participation de plusieurs exposants venus de différentes villes du Royaume, ainsi que de plusieurs pays européens et africains, pour présenter leurs bijoux et objets d’argent reflétant la dextérité et le savoir-faire des artisans-argentiers, la ville a bien fêté son statut de capitale de l’argent. Un label certes, mais aussi un état d’âme, quand on connaît la valeur de l’orfèvrerie en tant que vecteur socioéconomique dans la région.   
Plus de 50 exposants dont nombre d’entre eux étaient venus de pays étrangers tels que l’Italie, la  Hollande, le Niger, l’Egypte, l’Algérie, la Tunisie ... ont embelli le centre ville et apporté un autre souffle de partage et d’échange aux professionnels marocains.
L’un des moments forts de cette édition était également le «Before» joliment assuré par l’artiste français Pierre Durand. Des airs ont embaumé un lieu, déjà illuminé par l’âme d’un nom qu’il porte : le Centre culturel de Mohamed Kheireddine.

Mustapha Elouizi
Samedi 28 Juillet 2018

Lu 830 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.