Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une fragile trêve au Yémen


L'Iran dément tout rôle dans les attaques de navires américains



Des combats et des bombardements ont émaillé jeudi l'entrée en vigueur d'une trêve de 72 heures au Yémen, que les belligérants affirment vouloir respecter, tout en gardant le doigt sur la gâchette.
A l'aube, des avions de la coalition arabe sous commandement saoudien, qui intervient en soutien aux forces progouvernementales, ont survolé à deux reprises la capitale Sanaa, contrôlée par les rebelles chiites Houthis pro-iraniens, mais sans mener de raids, selon des habitants.
La coalition avait prévenu la veille que tout en observant ce cessez-le-feu éventuellement renouvelable, elle poursuivrait "les vols de reconnaissance des mouvements des Houthis et de leurs alliés", les forces fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh.
Les armes ne se sont pas tues sur certains fronts de guerre qui s'étaient embrasés mercredi, faisant des dizaines de morts dans les deux camps.
Les forces loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi ont indiqué dans un communiqué avoir "recensé 9 violations" de la trêve par les Houthis entre minuit et 04H00 du matin dans la région de Nahm, au nord-est de Sanaa.
Dans la province de Baïda (centre), des tirs de roquettes Katioucha ont visé la région de Zaher malgré le cessez-le-feu, selon des sources militaires loyalistes.
Aux premières heures de la trêve, le centre de Taëz, grande ville du sud-ouest du Yémen, a été bombardé par les rebelles, provoquant des accrochages avec les forces pro-Hadi, dont les positions dans la province de Marib, à l'est de Sanaa, ont aussi essuyé des tirs, selon des sources militaires et des habitants.
Sur la mer Rouge, près de Midi, ville portuaire frontalière de l'Arabie saoudite, trois combattants progouvernementaux ont été tués par les rebelles qui ont lancé après minuit une contre-offensive pour tenter de reprendre des positions perdues avant le début de la trêve, a indiqué à l'AFP un officier loyaliste, le colonel Abdel Ghani al-Chebli.
"Les rebelles n'avaient pas respecté les précédentes trêves et nous avons des directives pour riposter. Nous sommes en situation de défense", a-t-il ajouté.
Pourtant, le porte-parole militaire des rebelles, le général Sharaf Lokman, a affirmé dans un communiqué "respecter le cessez-le-feu (...) dès lors que l'ennemi s'y conforme totalement aux plans terrestre, naval et aérien".
S'adressant à ses hommes, il leur a enjoint de "garder le doigt sur la gâchette".
Pour sa part, un porte-parole des forces progouvernementales a déclaré "respecter la trêve" mais aussi "se réserver le droit de riposter en cas de violation".
La trêve intervient dans un contexte d'enlisement du conflit qui a fait depuis 19 mois 6.900 morts, 35.000 blessés, déplacé trois millions de personnes et dévasté l'économie.
La grogne interne, conjuguée aux pressions des grandes puissances, Etats-Unis en tête, pour mettre fin à une guerre au coût humain et financier inquiétant, pourrait donner des chances à un apaisement.
Par ailleurs, l'Iran a démenti jeudi avoir joué un rôle dans de récentes attaques de navires américains au large du Yémen, qualifiant des accusations en ce sens venues de Washington de "fausses et paranoïaques".
"Les remarques vagues et contradictoires de responsables américains ces derniers jours sont fausses, paranoïaques et inappropriées", a déclaré Bahram Ghasemi, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, cité par l'agence de presse officielle Irna.

Libé
Vendredi 21 Octobre 2016

Lu 477 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés