Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une femme lance un SOS pour la protection des habitants

Depuis les camps de la honte deTindouf


Libé
Jeudi 21 Octobre 2021

Une femme sahraouie de l'intérieur des camps de Tindouf a lancé un appel de détresse demandant la protection contre la recrudescence des vols dans les camps de la honte.

Selon un message audio diffusé par Forsatin, ladite femme a dénoncé les attaques répétées contre les tentes sahraouies et le vol de l'aide alimentaire destinée aux populations laissées dans la précarité  et abandonnées à leur sort. Les bandes armées visent en particulier les minorités qui sont exposées au danger que représentent les affrontements et les combats que se livrent ces gangs, au grand jour et avec la bénédiction de  la direction des miliciens du polisario. 

La même source a ajouté que la femme en détresse a appelé le monde entier à agir rapidement et à intervenir pour  porter secours aux habitants des camps, afin de sauver ce qui peut encore l'être. Elle a souligné que ces populations sont disposées à accepter, sans condition,  toute solution qui leur épargnerait les agissements de la direction du Polisario. Ces populations, ajoute-t-elle, n’aspirent qu’à vivre dans la  sécurité et la quiétude, loin des camps où elles souffrent d'un grave chaos sécuritaire, de l’absence de tout moyen nécessaire pour mener une vie décente comme les médicaments et les denrées alimentaires et où elles ne sont plus à l'abri du pillage et du vol.

A noter que les populations des camps de Tindouf vivent depuis longtemps dans un climat d’insécurité  caractérisé par les attaques et les vols à répétition, imposé par des bandes armées qui sèment la terreur de jour comme de nuit, détournant l'aide humanitaire et kidnappant des citoyens tout en demandant des rançons à leurs familles.

Ces bandes sont protégées par de hauts responsables du polisario pour lesquels elles travaillent.

Faisant écho aux appels de cette femme, les habitants des camps de Tindouf ont dénoncé les détournements par les dirigeants du polisario des aides humanitaires  qui leur sont destinées, notamment les médicaments commercialisés dans d’autres marchés, à commencer par ceux de l’Algérie, sachant que les dirigeants du mouvement séparatiste se font soigner dans les meilleurs hôpitaux d’Europe et d’Amérique.

Ahmadou El-Katab


Lu 747 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020










Flux RSS