Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un sosie d'Elvis donne un concert depuis sa fenêtre




Un sosie d'Elvis donne un concert depuis sa fenêtre
Un sosie professionnel d'Elvis Presley s'est lancé dans un concert impromptu en Écosse, pour remonter le moral de la population confinée à cause du nouveau coronavirus, suscitant l'enthousiasme de ses voisins mais aussi une visite de la police. Lundi, Dean Allsopp a revêtu sa plus belle combinaison blanche - emblématique de la rock-star américaine - et a installé des haut-parleurs sur le balcon de son appartement à Coatbridge, à l'est de Glasgow, avant d'entamer "Burning Love", succès de 1972. Sur une vidéo de son concert visionnée des milliers de fois sur internet, on peut voir des voisins acclamer et applaudir chaleureusement le chanteur. Mais on y aperçoit aussi des policiers en uniforme se présenter à sa porte, sous les huées des habitants du quartier.
"J'ai fait tout ça pour le NHS (le service public de santé britannique) et pour la police", a déclaré M. Allsopp, 47 ans, selon le site internet du journal local Glasgow Live. "Personne dans la rue ne savait ce que je m'apprêtais à faire. J'ai installé les haut-parleurs. J'étais vraiment nerveux, plus que lorsque je suis sur scène", a ajouté celui qui imite le "King" depuis 14 ans déjà. Selon le sosie écossais du chanteur, la police s'est rendue à son domicile après avoir reçu une plainte isolée. Mais les agents ont su "voir le côté drôle de la situation". "Ils m'ont simplement dit qu'on m'entendait trois rues plus loin. Ils ne m'ont même pas dit de baisser le son - ils m'ont laissé finir", a-t-il ajouté.
La pandémie de nouveau coronavirus frappe durement le Royaume-Uni, où elle a contaminée près de 30.000 personnes et a fait 2.352 morts. Mais une fois la crise terminée, M. Allsopp a déclaré prévoir un concert de charité, à Glasgow. "Ma mère est très fière de moi. Pour moi, voir le sourire des gens en ces temps sombres et voir les enfants danser dans leur jardin, c'était incroyable", a déclaré M.Allsopp, qui s'est dit "bouleversé par tous les commentaires adorables" qu'il a reçu sur internet.

Ellis Marsalis

Le jazzman Ellis Marsalis, patriarche d'une famille de grands noms du jazz, est décédé mercredi à l'âge de 85 ans, après avoir contracté le coronavirus, a annoncé son fils Branford. Ce pianiste et enseignant, qui a figuré sur des dizaines d'albums au long d'une carrière de plusieurs décennies, est le père du trompettiste Wynton et du saxophoniste Branford Marsalis. "C'est avec une grande tristesse que j'annonce le décès de mon père, Ellis Marsalis Jr., à la suite de complications du coronavirus ", a déclaré son fils Branford dans un communiqué publié sur son site internet, ajoutant qu'il avait été hospitalisé samedi. "Mon père était un géant dans la musique et l'enseignement, mais un père encore plus grand", a déclaré Branford. "Il a mis tout ce qu'il avait pour nous permettre de développer le meilleur de nous-mêmes." De son côté, Wynton Marsalis a posté sur Twitter des photos de lui-même avec son père, avec en guise d'épitaphe "Ellis Marsalis, 1934 -- 2020. Il est mort comme il a vécu: en acceptant la réalité". Né à la Nouvelle Orléans, centre du monde du jazz, en novembre 1934, Ellis a enregistré avec Cannonball et Nat Adderley, Marcus Roberts et Courtney Pine. En même temps qu'un mentor pour ses fils, Wynton et Branford, devenus deux des plus célèbres musiciens de jazz, il s'est impliqué dans le New Orleans Center for Creative Arts, l'Université de New Orleans, et l'université Xavier de Louisiane.

Vendredi 3 Avril 2020

Lu 211 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.