Libération

Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un nouvel ouvrage de Seddik Maâninou fait la lumière sur Salé du XVIIème siècle





Un nouvel ouvrage de Seddik Maâninou fait la lumière sur Salé du XVIIème siècle
Dans un nouvel ouvrage sur l’histoire du Maroc intitulé “La République des Corsaires”, le journaliste et écrivain Mohammed Seddik Maâninou fait la lumière sur le Salé du XVIIe siècle en adoptant un style journalistique principalement basé sur la “curiosité et l’investigation”.

Paru récemment aux Éditions et Impressions Bouregreg, cet ouvrage de 209 pages tente de “dépoussiérer quelques faits inconnus” de l’histoire du Maroc, en essayant de transcender le mythe et la légende pour présenter un écrit qui se fonde sur les preuves et la documentation. Réalisé sous forme d’un “film documentaire”, l’ouvrage invite le lecteur à découvrir, dans un cadre spatio-temporel, les événements qui se sont déroulés sur les deux rives du Bouregreg au cours de la première moitié du XVIIe siècle. Il relate les évènements ayant marqué cette partie du Maroc et influé sur le cours de l’histoire de tout le pays, notamment l’arrivée des Andalous expulsés, l’émergence du mouvement des corsaires et des moudjahidines, et l’établissement de la “République des Corsaires”.

Le livre traite également du parcours du moudjahid Al Ayachi, l’entrée dans la vallée de flottes européennes, l’arrivée d’envoyés et d’ambassadeurs, et l’afflux sur la ville de marchands, de consuls, d’aventuriers et d’agents en quête de richesses et de fortunes. L’auteur estime que cette activité politique, maritime, diplomatique et économique demeure encore méconnue, et nécessite une exploration et une investigation plus poussées afin de préserver la “mémoire nationale” et d’enrichir la recherche scientifique sur une période unique de l’histoire du Maroc, soulignant que cette période était l’une des ères les plus riches de l’histoire de Salé.

Dans sa préface intitulée “La tribu des historiens”, l’ouvrage se présente comme une “tentative de rappeler l’une des périodes ayant marqué l’histoire de l’embouchure du Bouregreg durant l’ère dite de la piraterie slaouie, et les activités soutenues qu’a connues le port de la ville tant en termes d’échanges commerciaux, d’activité diplomatique ou en matière de piraterie et de luttes de pouvoir. L’ouvrage, qui comprend des photos, des documents et une chronologie historique, se compose de neuf chapitres traitant d’une panoplie de sujets tels que le mouvement corsaire et de jihad, les républiques de Salé et les visées de l’Angleterre.

Libé
Jeudi 3 Décembre 2020

Lu 116 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.