Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un musée privé de musique voit le jour à Marrakech




L’infrastructure culturelle de la cité ocre vient d’être renforcée, avec l’inauguration dimanche, d’un musée privé de la musique en présence d’une pléiade d’artistes et d’intellectuels.
Située au cœur de la médina de Marrakech, dans le musée Mouassine, cette structure culturelle, dont la cérémonie d’inauguration a été présidée par le wali de la région Marrakech-Safi, gouverneur de la préfecture de Marrakech, Karim Kassi-Lahlou, vient mettre en avant le multiculturalisme musical qui caractérise le Royaume, dont la culture artistique s’est nourrie à travers son histoire de multiples traditions musicales (musique amazighe, héritage andalou, musique gnawa entre autres).
Depuis trois ans, le musée Mouassine organise des soirées de musique traditionnelle qui ont connu un grand succès. La création de ce musée de musique vient répondre à une demande du public et accentuer la vocation musicale de Marrakech.
Au-delà de l’exposition permanente, le musée de la musique souhaite devenir un des porte-voix de la diversité musicale et de la création au Maroc.
Le musée a aussi pour vocation la constitution d’une banque d’informations sur la musique au Maroc.
Le musée de la musique est installé dans le quartier saâdien construit aux 16ème et 17ème siècles. L’appartement de réception du musée est un joyau de l’architecture arabo-andalouse à Marrakech. Plusieurs salles de la maison sont affectées aux expositions temporaires et permanentes.
La diversité des traditions musicales au Maroc est exposée dans plusieurs salles : la musique amazighe, la tradition juive, la daqqa marrakchia, la musique gnawa, la musique arabo-andalouse, et les enregistrements d’Adolfo Reinholter.
Véritable expérience musicale et visuelle, le musée de la musique présente des instruments, des photographies et des vidéos. Le parcours déploie pour le visiteur des clés d’accès à la compréhension de la musique marocaine. Un médiateur propose aux visiteurs l’accompagnement de l’exposition.
Les expositions temporaires mettent l’accent sur des thèmes particuliers, des personnalités ou des styles musicaux non abordés dans l’exposition permanente.
Ces expositions sont l’occasion d’enrichir le fonds du musée de la musique et une ouverture permanente sur le public spécifiquement marrakchi.
Des rendez-vous sont régulièrement proposés aux visiteurs. Des soirées de musique sont organisées trois fois par semaine (les lundi, mercredi et vendredi). L’information sur la scène musicale de Marrakech est à la disposition des visiteurs.
Le catalogue de l’exposition retrace à travers des documents iconographiques inédits l’histoire du multiculturalisme particulièrement fertile de la musique au Maroc. Le musée publie également des livrets et catalogues thématiques.

 

Libé
Mardi 10 Décembre 2019

Lu 1356 fois


1.Posté par Manac'h Patrick & Hamid Mergani le 09/12/2019 20:23
Nous remercions chaleureusement les amis qui sont venus hier pour l'inauguration. Nous fumes honorés par la présence de Monsieur le wali, par la présence d'Iza Genini, de nombreux musiciens.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.