Libération


Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un groupe de pirates s’empare des films destinés aux Oscars 2018





Les pirates n’ont pas chômé pour Noël, en particulier un groupe célèbre baptisé Hive-CM8. Juste avant le réveillon, il a mis en ligne cinq films qui participeront à la 90ème cérémonie des Oscars, prévue le 4 mars à Los Angeles. Ces films sont des « DVD Screener » (DVDScr), c’est-à-dire qu’ils proviennent de DVD remis aux membres de l’académie qui peuvent ainsi les regarder chez eux avant de voter, sans avoir donc besoin de se rendre dans une salle de cinéma. En général, la qualité est proche de celle offerte par un DVD commercial mais un message peut apparaître à l’image pour indiquer qu’il s’agit d’un DVD réservé aux votants, avec parfois le nom de la personne qui l’a reçu. Dans ce cas, les pirates floutent ces informations avant de publier le film sur Internet.
Le premier film victime du groupe Hive-CM8 est «I Love You, Daddy», qui n’est pas encore sorti sauf aux Etats-Unis où il  a été retiré par le distributeur suite aux accusations de harcèlement sexuel de l’acteur Louis C.K. Vient ensuite «Last Flag Flying» qui est prévu pour le 17 janvier. Ces deux films ont été publié avant Noël avec le message «Joyeux Noël et restez à l’écoute». La suite n’a pas tardé avec les films «Moi, Tonya» (sortie le 21 février prochain), «Lady Bird » (sortie prévue le 28 février) et « Call Me By Your Name » (le 28 février). Notons que ces titres sont tous en langue anglaise, sans sous-titres, ce qui réduit leur intérêt pour les internautes francophones. Quant au dernier Star Wars, il n’est pas encore tombé aux mains des pirates en version DVDScr et les seules vidéos qui circulent sont de qualité médiocre car elles ont été filmées au caméscope. Reste que les studios d’Hollywood n’ont toujours pas trouvé de solution pour empêcher le piratage de leurs films juste avant la période des Oscars.

Mercredi 3 Janvier 2018

Lu 556 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.