Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un festival virtuel sur YouTube en partenariat avec Cannes, Venise et Berlin




Un festival virtuel sur YouTube en partenariat avec Cannes, Venise et Berlin
Vingt festivals de cinéma de premier plan, notamment Cannes, Venise, Berlin ou Toronto, vont participer à un événement virtuel qui offrira gratuitement des films sur YouTube, a annoncé lundi le festival américain de Tribeca, partenaire, dans un communiqué. Le festival “We Are One: A Global Film Festival” (nous sommes un: un festival mondial du film) se tiendra du 29 mai au 7 juin en ligne et proposera des longs métrages, des courts métrages, des documentaires, de la musique et des tables rondes virtuelles. Le programme exact n’est pas encore connu. Les organisateurs ont indiqué que le contenu serait un mélange de films nouveaux et anciens.
Initialement prévu du 12 au 23 mai, le festival de Cannes avait envisagé un report à fin juin, mais les autorités françaises ont depuis interdit tous les rassemblement jusqu’à mi-juillet. Ses organisateurs ont indiqué qu’il pourrait prendre de nouvelles “formes”. Les sections parallèles du festival de Cannes ont, elles, annulé leur édition 2020. Une partie du produit du festival sera versée à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ainsi qu’à des associations caritatives ont annoncé les organisateurs.
Les internautes qui se rendront à l’adresse YouTube.com/WeAreOne pour visionner du contenu pour faire, eux aussi, un don à des associations. “On parle souvent du rôle que peuvent jouer les films pour inspirer et réunir les gens par-delà les frontières, pour aider à apaiser le monde”, a commenté la directrice générale du festival de Tribeca, Jane Rosenthal, citée dans le communiqué. “Le monde entier a besoin d’apaisement en ce moment”, a ajouté celle qui a co-fondé le festival avec l’acteur Robert De Niro et l’entrepreneur Craig Hatkoff.

 

Bouillon de culture

Fashion week

“Consciente des changements radicaux” induits par l’épidémie de coronavirus, la maison du luxe Saint Laurent se retire du calendrier des Fashion weeks de 2020 et présentera les collections à son rythme, a annoncé lundi son directeur artistique Anthony Vaccarello. “Saint Laurent ne présentera pas ses collections dans le cadre des calendriers officiels de l’année 2020”, annonce le créateur belge sur Instagram dans un message sur fond de la tour Eiffel scintillante, cadre traditionnel des défilés de la maison courus par les célébrités. Face à l’évolution de la pandémie du coronavirus, la semaine du prêt-à-porter homme et celle de la haute couture prévues en juin-juillet à Paris ont été annulées. Aucune décision n’a été prise sur la semaine du prêt-à-porter femme en septembre. “Saint Laurent décidera de son agenda et ses lancements suivront un plan optimiste guidé par les besoins de la créativité”, souligne Anthony Vaccarello. Rythme effréné des quatre Fashion weeks annuelles, surproduction, investissements énormes dans des défilés qui durent 10 minutes: les maisons de mode réfléchissent à l’après épidémie. “Conscient des changements radicaux” induits par cette crise majeure, Saint Laurent “prend la décision de repenser son approche au temps” en privilégiant “le rapport aux personnes et à leur quotidien”.

 

Mercredi 29 Avril 2020

Lu 559 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif