Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un eurodéputé saisit la Commission européenne à propos des deux Sahraouis brûlés vifs par des militaires algériens




L’ affaire de deux jeunes chercheurs d’or sahraouis brûlés vifs par des soldats algériens a été évoquée lors des débats du Parlement européen. L’eurodéputé italien Massimiliano Salini, du Parti populaire européen, a adressé une question écrite sur ce sujet à la Commission européenne. Il a demandé à celle-ci «si elle est au courant de ses développements ».

Le parlementaire a également évoqué dans son texte la situation des droits de l’Homme en Algérie, plaidant pour une intervention de l’UE visant à initier «une réforme politique réussie et stable chez cet important voisin de l’Europe». Cette affaire, qui remonte au 19 octobre aux environs du «camp Dakhla», a été étouffée par la direction du Polisario sur instructions de l’Algérie, moyennant de conséquentes sommes d’argent accordées aux familles des deux orpailleurs. Le blocage du passage d’El Guerguarat avait été lancé deux jours plus tard, pour détourner l’attention de la population des camps de Tindouf et de l’opinion internationale de ce drame.

A.E.K

Libé
Dimanche 22 Novembre 2020

Lu 378 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.