Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un climat social tendu




La tension sociale est montée d’un cran cette année.  Le malaise ne concerne pas un seul secteur d'activité, mais plusieurs départements. Médecins, agriculteurs, docteurs fonctionnaires au sein du ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et la liste est longue. Le climat social est demeuré tendu au sein des entreprises. En fait, 111 grèves ont été observées dans 102 entreprises et 1.227 débrayages ont été évités dans 833 sociétés au cours des neuf premiers mois de 2018.  
La même période a enregistré le traitement de 39.165 conflits individuels, la régularisation de 53.607 plaintes sur 100.584 et l’intégration de 2.514 salariés.  
Mohamed Yatim, ministre du Travail et de l’Insertion  professionnelle, a indiqué que les neuf premiers mois de 2018 ont comptabilisé 96.022 jours de grève avec la participation de 18.868 salariés sur 30.637 et l’examen de 18 conflits collectifs au niveau de la Commission nationale d’enquête et de conciliation.  
 

Mardi 1 Janvier 2019

Lu 334 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com