Libération


Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

"Un autre ciel" de Mohammed Al Horr présentée Journées Théâtrales de Carthage



Une pièce qui s'inspire librement de la pièce "Yerma" de Lorca




Le public tunisien a été au rendez-vous, jeudi soir, avec la pièce théâtrale marocaine "Un autre ciel" de Mohammed Al Horr, présentée dans le cadre de la compétition officielle des 21ème Journées Théâtrales de Carthage (JTC). Cette représentation théâtrale a émerveillé un public nombreux de différentes nationalités, captivé par l'approche créative distinguée de cette œuvre théâtrale inspirée de la pièce "Yerma" de l'écrivain espagnol Federico Garcia Lorca. Dans une déclaration à la MAP, le réalisateur de la pièce, Mohamed Al-Horr, a indiqué qu'il s'agit d'une nouvelle production théâtrale de la saison 2019, qui s'inspire librement de la pièce "Yerma" de Lorca en tenant à ce qu'elle "dépasse le caractère folklorique et espagnol, pour aborder la réalité et surtout le côté humain des individus. Il a ajouté que la pièce relate de manière symbolique la situation de l'artiste marocain, qui caresse de nombreux rêves, y compris celui de se lancer dans le monde de la célébrité ou de voir son pays occuper une place de choix parmi les nations. Il a par ailleurs mis l'accent sur la place qu'occupe le théâtre marocain", qui a réalisé des progrès tangibles par rapports aux autres théâtres arabes.
Revenant sur le choix du dialecte pour sa pièce théâtrale présentée dans plusieurs festivals étrangers, Al Horr a indiqué qu'il s'agit d'abord d'un projet de la troupe "Akoun" pour la culture et les arts et qui consiste à présenter "en même temps un théâtre populaire qui s'adresse principalement aux simples citoyens sans tomber dans le populisme, et aussi un théâtre engagé dans lequel la recherche et l'abstraction ne se perdent pas dans l'élitisme". En ce qui concerne l'aspect technique de la pièce, il a expliqué que "la vision adoptée tentait de s'éloigner du théâtre de la parole et de la narration", considérant que "le monde intérieur dans lequel les gens se trouvent est plus riche et plus poétique et nous donne plus d'espaces esthétiques". Pour sa part, l'actrice Hajar Al Hamidi, directrice artistique de la troupe "Akoun", a indiqué avoir joué le rôle d'une artiste photographe contemporaine qui se retrouve après son mariage sous les restrictions de la société conservatrice. Elle a indiqué dans une déclaration similaire que la pièce évoque un grand nombre de phénomènes de la société tels que le manque de communication, l'autorité des hommes et la pression de la communauté arabe orientale.
Cette oeuvre mise en scène par Mohammed El Horr et interprétée par Jalila Tlemsci, Hachem Bastaoui et Hajar El Hamidi est en lice, aux côtés de treize autres œuvres arabes et africaines, pour le Tanit d'Or, distinction suprême des JTC. Cette manifestation attribuera également les prix de la première œuvre, de la meilleure mise en scène, du meilleur scénario et de la meilleure scénographie, de la meilleure interprétation féminine et masculine. Le festival réserve deux prix parallèles, à savoir le prix du meilleur technicien et le prix Nejiba Hamrouni pour la liberté d'expression, respectivement décernés par l'Union Générale Tunisienne des Travailleurs et le Syndicat National des Journalistes Tunisiens.
Le jury de la compétition officielle, présidé par le Tunisien Raouf Ben Amor, comprend le Marocain Abdelouahed Ben Yasser, l'Egyptien Jamel Yakout, l'Irakien Salah Alkasab, l'Ivoirien Koffi Kwahulé et le Tunisien Kamel Allaoui.
 

Libé
Dimanche 15 Décembre 2019

Lu 982 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Avril 2021 - 04:28 Bientôt une suite du film Downton Abbey