Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un an de gestion de la pandémie passé au crible

Un rapport du gouvernement retrace l'action collective menée face à la crise sanitaire


Un an de gestion de la pandémie passé au crible
Le gouvernement vient de publier un rapport intitulé “Un an de gestion de la pandémie de la Covid-19” qui retrace l’action collective et les efforts consentis dans le combat contre le nouveau coronavirus. Un communiqué du département du chef du gouvernement indique que ce rapport fait la lumière sur la manière dont l’Exécutif a contribué à la gestion d’une crise sanitaire sans précédent conformément aux Hautes orientations Royales et en toute complémentarité et coopération avec les différentes institutions.

Un an est passé après la détection du premier cas d’infection au nouveau coronavirus, relève la même source, précisant qu’en droite ligne des Hautes orientations Royales et à la faveur de décisions anticipatives prises, le gouvernement a fédéré ses efforts avec ceux de l’ensemble des intervenants pour faire face à cette pandémie et limiter ses répercussions sanitaire, sociale, économique et psychologique.

Le gouvernement a assumé sa responsabilité dans cet effort national pour venir en aide aux citoyens et sauver l’économie nationale selon une approche globale marquée du sceau de l’abnégation, la résistance, la convergence des actions et l’efficacité dans la performance, indique encore le communiqué. Ce rapport fait aussi état de la méthodologie adoptée par le gouvernement tout au long de la période de gestion de la pandémie en vue d’une mise en oeuvre optimale des Hautes instructions et orientations Royales qui constituent une feuille de route pour contrecarrer la pandémie. Il met également l’accent sur les mécanismes de gouvernance mis en place, outre les moyens de communication continue et transparente adoptés vis-à-vis de l’opinion publique.

Le document détaille en outre les grandes mesures prises par l’Exécutif notamment dans les domaines de la santé, de l'enseignement et de l’économie, consacrant une grande partie à celles relatives au soutien accordé aux personnes à faible revenu et à l’accompagnement des petites et moyennes entreprises. Aussi, il passe en revue l’ensemble des mesures exceptionnelles prises en faveur du renforcement de l’économie nationale à travers le soutien à l’investissement et à l’emploi ainsi que toute mesure nécessaire à la relance économique. Ce rapport, rédigé en arabe et en français, présente un résumé sur les quatre phases de la gestion de la pandémie durant 2020, poursuit le communiqué, précisant que la première phase a commencé dès l’apparition des premiers cas dans le monde jusqu’à la détection du premier cas au Maroc le 2 mars 2020.

La deuxième phase, qui a pris fin le 25 mai 2020, a été marquée par le confinement sanitaire et une "résistance collective" du peuple marocain face à la pandémie sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, fait observer la même source, ajoutant que cette phase a été marquée aussi par des mesures concrètes notamment la création du Fonds dédié à la gestion de la pandémie et le soutien accordé aux personnes affectées par le confinement.

Pour ce qui est de la troisième phase, allant du 25 mai au 20 juillet 2020, elle a été marquée par l’allègement graduel des mesures de confinement, sur trois étapes, et l’approbation par le Parlement du projet de loi de Finances rectificative (PLFR), qui a été mis en oeuvre. Le gouvernement a également veillé à intensifier les concertations avec les partenaires économiques et sociaux, ainsi qu'avec les forces vives du pays au sujet de la gestion de la pandémie et de la période postpandémie, en plus d'une communication permanente avec les citoyens.

S'agissant de la quatrième phase- du 20 juillet au 31 décembre 2020- elle a été axée sur la préparation de la campagne nationale de vaccination contre le virus, avec la mise en place des dispositifs de relance économique, notamment pour les secteurs les plus touchés par la crise.

En dépit d’une étape difficile que traversent les pays du monde, le Maroc, grâce à l’engagement et au sens élevé de patriotisme et de sacrifice des citoyens, toutes catégories confondues, a pu éviter le pire, souligne encore le communiqué, ajoutant que le Royaume s’est distingué par rapport à d’autres pays connus pour leur économie et infrastructures sanitaires. Et de conclure que le Maroc continue à se démarquer dans ce combat par une campagne nationale de vaccination remarquable reconnue et saluée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Khalid Ait Taleb visite des stations de vaccination à El Guerguarat, Bir Gandouz et Dakhla

Le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, a visité, vendredi, deux stations de vaccination à Dakhla, dans le cadre du suivi du déroulement de la campagne nationale de vaccination contre la Covid-19. Ainsi, Khalid Ait Taleb, qui était accompagné notamment du wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, du gouverneur de la province d'Oued Eddahab, Lamine Benomar et du président du Conseil de la région de Dakhla-Oued Eddahab, El Khattat Yanja, s'est rendu au centre de référence au sein de l’hôpital Hassan II de Dakhla et à la station de vaccination à la maison des jeunes "Assalam" pour s’enquérir du déroulement de la vaccination contre le nouveau coronavirus. Par la même occasion, des explications ont été présentées à Khalid Ait Taleb sur cette campagne de vaccination et sur la situation épidémiologique au niveau régional. Dans une déclaration à la presse, le ministre a souligné que cette visite s'inscrit dans le cadre des tournées visant à assurer le suivi du déroulement de la campagne nationale de vaccination, lancée par SM le Roi Mohammed VI le 28 janvier dernier. L’opération de vaccination se déroule à un rythme "soutenu", a-t-il affirmé, en se félicitant de la forte adhésion des citoyens à cette opération. Lors de cette visite, il a été procédé au lancement des unités mobiles de vaccination dans la région de Dakhla-Oued Eddahab, qui seront chargées de l’administration du vaccin aux personnes résidant dans des zones éloignées, aux patients et aux personnes âgées. De même, Khalid Ait Taleb s’est rendu à l’unité mobile de vaccination au poste-frontière El Guerguarat et à la station de vaccination au centre de Bir Gandouz et procédé à l’inauguration de l’unité "urgences de proximité", au centre de santé de niveau 2 à Bir Gandouz.

Libé
Dimanche 14 Mars 2021

Lu 271 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS