Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Uma Thurman prête à retravailler avec Quentin Tarantino




Uma Thurman en veut-elle toujours à Quentin Tarantino ? Entre le silence de ce dernier sur l'affaire Harvey Weinstein – qui compte par ses victimes l'actrice de Pulp Fiction et Kill Bill – et l'accident de voiture sur Kill Bill 2 en 2004, où la comédienne a frôlé la mort, elle avait potentiellement ses raisons de vouloir bannir celui qui fut jadis son ami. Mais apparemment, Uma ne lui en tient plus rigueur...
Dans une interview accordée à Entertainment Weekly, la star américaine a confié qu'elle serait prête à tourner à nouveau avec Tarantino si ce dernier lui écrivait le rôle parfait. "Je le comprends et s'il m'écrivait un grand rôle et que nous étions sur la même longueur d'onde, ce serait différent", dit-elle en évoquant le cinéaste. Sans même évoquer l'affaire Harvey Weinstein, sur laquelle Quentin Tarantino a mis du temps à répondre – il a été taxé de complicité parce qu'il savait ce qui se tramait en coulisses – Uma Thurman montre de l'empathie pour son partenaire de cinéma. "Nous avons  eu nos disputes au fils des années, convient Uma Thurman en faisant référence à l'accident de voiture. Quand vous connaissez quelqu'un depuis aussi longtemps que je le connais, vingt-cinq ans de collaboration créative... Oui, nous avons connu des tragédies. Bien sûr. Mais on ne peut réduire ce genre d'histoire à cela."
Dans une interview accordée au New York Times, dans laquelle elle révélait déjà avoir été agressée par Harvey Weinstein, Uma Thurman a raconté que sur le tournage de Kill Bill 2 en 2004, Tarantino l'avait humiliée à plusieurs reprises. Au climax de cette tension, un accident de voiture parce que le cinéaste voulait à tout prix que son actrice conduise le véhicule – et non une cascadeuse. La star n'a fait heureusement que frôler la mort et a manqué de perdre l'usage de ses deux jambes par la même occasion.
"Est-ce que j'ai des douleurs chroniques au cou depuis ? Oui. Est-ce que j'étais folle de voir comment cela avait été géré et comme j'ai été traitée ? Oui. Mais est-ce que cela veut dire que je n'en ai plus rien à faire d'une personne dont je partage l'histoire depuis 25 ans ? Non !, tonne l'actrice dans cette interview à EW. Ma capacité à pardonner existe et des choses arrivent. L'accident en soi était une erreur mais... J'ai essayé d'expliquer que c'était l'environnement autour qui m'avait le plus blessée."

Samedi 12 Mai 2018

Lu 571 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés