Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tunis prépare une levée progressive du confinement



Tunis prépare une levée progressive du confinement
Le chef du gouvernement tunisien, Elyes Fakhfakh, a annoncé dimanche soir que le confinement en place depuis le 22 mars serait prolongé jusqu'au 3 mai puis progressivement allégé, la situation étant "presque maîtrisée".
Le confinement a également été prolongé samedi en Algérie, pays voisin (jusqu'au 29 avril), et au Maroc (jusqu'au 20 mai).
Depuis le premier cas début mars, la Tunisie n'a identifié que 38 personnes décédées officiellement du coronavirus sur 879 malades testés positifs, et 129 hospitalisées, sans qu'on ne puisse confirmer les causes de cette situation ni son évolution à venir.
La situation est "presque maîtrisée", a estimé M. Fakhfakh lors d'un entretien télévisé, mais "on n’est pas encore sortis" de la pandémie, a-t-il prévenu.
"Nous voulons aplatir la courbe" du nombre de personnes contaminées et "jusqu'à présent on a réussi", a-t-il ajouté.
Le confinement très strict qui a été imposé, avec un couvre-feu nocturne de 18H00 à 06H00 et de fortes restrictions des déplacements, autorisés seulement pour les cas d'extrême nécessité et quelques secteurs vitaux, a mis à l'arrêt la vie économique du pays depuis un mois.
Le Fonds monétaire international (FMI) a approuvé un prêt d'urgence de 745 millions de dollars à la Tunisie, prédisant sa pire récession depuis son indépendance en 1956.
"La situation sera difficile", a prévenu M. Fakhfakh: "Il y a deux millions de Tunisiens qui ont besoin d'aide", sur environ 12 millions d'habitants.
Après une première série d'aides, un nouveau versement de 200 dinars (70 euros) sera destiné aux foyers démunis, a-t-il indiqué.
Durant le Ramadan, qui doit débuter en fin de semaine, le couvre-feu sera raccourci, ne débutant qu'à 20H00.
Le déconfinement "ciblé et progressif" se fera selon trois paramètres, a indiqué M. Fakhfakh: les secteurs économiques les plus cruciaux seront relancés, et les restrictions de sorties seront adaptées selon l'âge des personnes et le nombre de cas dans chaque région, a-t-il indiqué sans plus de précision.
Des centaines de personnes ont été arrêtées et des dizaines de milliers se sont vu saisir les papiers de leur véhicule pour avoir violé les interdictions de circulation ces dernières semaines.
L'OMS s'est alarmée vendredi de la progression rapide de la pandémie du coronavirus en Afrique, tout en estimant qu'elle pouvait encore être contenue.

Mardi 21 Avril 2020

Lu 374 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS