Fatna Sarehane : Les Directives Royales sont d’ un grand apport pour la condition de la femme

 

“The Man Who Sold the World” de Swel et Imad Noury : Film marocain en compétition


L
Vendredi 4 Décembre 2009

Quinze films représentant 15 nationalités briguent cette année l’Etoile d’or, le Grand prix du Festival de Marrakech. Egalement en lice, le Maroc, pays hôte, tentera de remporter la prestigieuse récompense avec “The Man Who Sold the World”. Un film signé des réalisateurs Swel et Imad Noury avec Paulo Ares (chef opérateur), Goyo Villasevil & Eloy Gonzalez (monteurs), Blatter Für Die Kunst (compositeur) et Pilar Cazorla (producteur).
La trame de ce film inspiré du roman “Un cœur faible” de Fiodor Dostoïevski nous transporte dans une ville inconnue dans un pays inconnu marqué par une guerre qui ne finit pas. X et Ney, deux jeunes collègues de bureau, partagent un même logement. Ils ont pour tâche de copier des documents administratifs dans un ministère. A quelques jours du Nouvel An, X annonce à Ney qu’il est tombé fou amoureux d’une jeune fille, Mimi, qui l’aime aussi. En retard dans son travail, X multiplie les efforts et sombre peu à peu dans une folie accentuée par la fatigue.
D’une durée de 108 mn, la nouvelle production des frères Swel et Imad Noury est interprétée par les comédiens  Said Bey (X), Fehd Benchemsi (Ney), Audrey Marnay (Lili), Latifa Ahrrare (Mimi), Hassan Midiaf (le vendeur de drogues), Hakim Noury (Mr. M.), Majdouline (l’Oracle) et Samia Berrada (la petite fille). Ce film est produit par Producton?Prod’Action.


Lu 2330 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.