Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tétouan abrite la 2ème Rencontre de poésie et d’art plastique



Tétouan abrite la 2ème Rencontre de poésie et d’art plastique
La ville de Tétouan a abrité, lundi soir, les activités de la deuxième édition de la Rencontre “Poésie et art plastique”, organisée par la Maison de la poésie de Tétouan, en partenariat avec l’Institut national des Beaux-arts (INBA), avec le soutien du ministère de la Culture, de la jeunesse et des sports, et du département de la Culture de l’Emirat de Sharjah. Cette manifestation, tenue à la galerie Mekki Mghara, a connu la participation d’éminents poètes, artistes et critiques d’art, qui ont marqué de leur empreinte la scène artistique et culturelle avec des productions et des créations distinguées, en l’occurrence Chafik Zekkari, Aziz Azghay, Boujoumaâ El Aoufi, Azzedine Bourka, Hassan Chair, Fatima Zahra Sghir et Ahmed Mjidou. Cet événement annuel vient s’ajouter à une série de festivals et de rencontres culturelles et littéraires qui se tiennent à la ville de la Colombe blanche, afin de promouvoir les différentes expressions artistiques, picturales et verbales, et d’examiner les interrelations entre la créativité poétique et celle en art plastique. Dans une déclaration à la MAP, le directeur de la Maison de la poésie, Mokhlis Sghir, a souligné que cet événement culturel et artistique, qui porte le nom de l’un des pionniers du mouvement d’art plastique au Maroc, Mekki Mghara, constitue une occasion pour rendre hommage à cet artiste hors-pair, et consolider un partenariat fort et solide entre la Maison de la poésie et l’INBA, estimant que la poésie et l’art plastique jouent le même rôle en matière de promotion des valeurs humaines et du goût artistique du public. La tenue de cette rencontre, a-t-il poursuivi, vient consacrer la ferme conviction des artistes et des poètes quant au rôle important que jouent actuellement la poésie et l’art plastique, dans la mesure où ils constituent un moyen d’exprimer les émotions et les sensations, de transporter le public vers d’autres mondes, et de critiquer les déficiences sociales. Pour sa part, le directeur de l’INBA, Mehdi Zouak, a affirmé que cette rencontre consolide le partenariat entre le ministère de la Culture, de la jeunesse et des sports, et le département de la Culture de l’Emirat de Sharjah, et représente un moment culturel et créatif qui mêle poésie et art plastique, notant que ce partenariat a été couronné par la création du “Club de la poésie et des arts” au sein de l’Institut, qui vise à permettre aux étudiants de bénéficier d’ateliers ouverts dans plusieurs domaines artistiques, dont ceux de la poésie, de la musique et du théâtre, à même de renforcer leur ouverture sur de nouveaux espaces créatifs autres que les arts visuels. Les participants ont, à cet égard, présenté des témoignages et des études critiques sur le degré d’influence des oeuvres d’art plastique contemporain sur les poètes et leur ouverture à de multiples cultures visuelles, et abordé les œuvres des pionniers du mouvement d’art plastique et des générations suivantes, qui ont créé un dialogue poétique et plastique, produisant des moments artistiques mémorables, à travers des expositions et des rencontres conjointes, ainsi que la publication de recueils, où le poème est accompagné de dessins.

Libé
Mercredi 2 Juin 2021

Lu 709 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Juillet 2021 - 18:00 La Femme au colt 45



Flux RSS