Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tenue à Rabat d’une conférence internationale sur les Parlements et les enjeux de la sécurité alimentaire




Habib El Malki appelle la communauté internationale à assurer le droit à l'alimentation pour tous
Hakim Benchamach plaide pour l'égalité des chances en matière d’accès à une alimentation saine


Intervenant jeudi à l’ouverture d’une conférence internationale sur les Parlements et les enjeux de la sécurité alimentaire, organisée par la Chambre des conseillers et l'Association des sénats, choura et conseils équivalents d'Afrique et du monde arabe, sous le Haut patronage de S.M le Roi Mohammed VI, les présidents de la Chambre des représentants, Habib El Malki, et de celle des conseillers Hakim Benchamach ont rappelé le caractère stratégique éminemment important de cette problématique.
Ce dernier a ainsi plaidé pour plus d’égalité des chances en matière d’accès à une alimentation saine dans le monde, appelant à engager une réflexion sur les moyens innovants dans ce domaine, particulièrement en Afrique et dans la région arabe et souligné que la disponibilité des produits alimentaires passe par l’investissement dans la technologie et le soutien à la recherche scientifique en vue de tirer profit des acquis qu'offre l'intelligence artificielle.
Il a en outre insisté sur la mise en œuvre des agendas 2063 pour le développement en tant que cadre prometteur pour le développement en Afrique, déplorant que ce continent enregistre le plus grand nombre de cas de sous-alimentation qui affecte 260 millions de personnes.
Une telle situation souligne l'urgence de traiter la question de la sécurité alimentaire au niveau des pays africains et arabes à l’ère de nouveaux défis posés par le fossé alimentaire entre certains pays, a-t-il dit, appelant à établir des mécanismes novateurs pour faire face à ce phénomène.
Pour sa part, le président de la Chambre des représentants a rappelé la stratégie initiée par le Maroc pour garantir sa sécurité alimentaire et celle des pays du continent africain. Il a précisé, par ailleurs que « l'Afrique dispose d’un potentiel énorme pour développer une agriculture qui peut nourrir plus de la moitié de la population mondiale » mais qu’elle ne peut le faire.  
«Où est le problème ?», s’est-il interrogé avant de noter que « ce n'est pas seulement le manque de vision et de stratégies, mais aussi le potentiel et le poids de l'héritage de la distribution internationale du travail inéquitable, le manque de technologie, et surtout les répercussions négatives des déséquilibres climatiques qui affligent notre continent, la sécheresse, la désertification, les inondations et le déclin des édifices forestiers ».
Il a, d’autre part, prédit que « l'alimentation sera la source de conflits, de tensions, d'instabilité, et peut-être de guerres, qui provoqueront des vagues de migration, d'asile et de déplacements de masse ». Aussi, « la crise alimentaire aggravera les disparités entre pays riches et pays en développement, entre riches et pauvres, et entre les parties, dans un pays, et la privation de millions de personnes du droit fondamental à l'alimentation », a-t-il poursuivi en indiquant que « la communauté internationale a la responsabilité d'assurer le droit à l'alimentation pour tous» et qu’«il ne fait aucun doute que la solidarité internationale est nécessaire » et doit s’exprimer à travers « des mesures concrètes ». Celles-ci, a précisé Habib El Malki, doivent notamment participer à « accélérer le transfert du Nord au Sud des technologies nécessaires au développement de l'agriculture, faciliter le transfert de la technologie de dessalement de l’eau de mer et la construction de barrages pour la mobilisation des eaux de surface, plaider pour que les pays donateurs et les organisations respectent leurs obligations envers les pays en développement touchés par les perturbations climatiques, mettre l'agriculture, l'élevage et la pêche au cœur des stratégies nationales de développement, faire de l'agriculture une source précieuse de revenus et d'emplois garantis et dignes et valoriser les produits agricoles ».
Pour ce faire, a-t-il poursuivi, « nous sommes appelés à prendre conscience de la nécessité de partager les fruits de la prospérité mondiale, repenser radicalement les modes de consommation pour mettre fin au gaspillage alimentaire et fédérer les efforts des politiciens, des médias et des organisations gouvernementales et non gouvernementales internationales ».
Cette conférence de deux jours, organisée en partenariat avec l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), rappelle-t-on, a eu pour objectif d'enrichir le débat et approfondir le dialogue et les concertations entre parlementaires sur les questions se rapportant à la sécurité alimentaire, l'objectif étant de formuler des recommandations et des propositions susceptibles d'ouvrir la voie à une action parlementaire commune. Il s'agissait à cet égard d’œuvrer, aux côtés des gouvernements et des acteurs concernés, pour encourager les investissements et assurer la durabilité, l'abondance et la qualité de la production alimentaire.
L'accent a été mis, en outre, sur les moyens de remédier aux graves pénuries de production alimentaire de sorte à adapter les exigences de la production alimentaire à la croissance démographique mondiale.
Il a été également question d’identifier les obstacles qui se dressent devant la croissance en termes de production alimentaire, mais aussi d'adopter des mesures d'ordre législatif et politique afin de garantir l'accès à une alimentation équilibrée, saine et suffisante pour combattre la faim.

Samedi 2 Novembre 2019

Lu 1915 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com