Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tariq Sijilmassi: Le CAM mobilise tous les moyens pour entamer la prochaine campagne dans les meilleures conditions


Alain Bouithy
Mercredi 13 Avril 2022

Pésident du Directoire du Groupe Crédit agricole du Maroc

Tariq Sijilmassi: Le CAM mobilise tous les moyens pour entamer la prochaine campagne dans les meilleures conditions
«Le Crédit agricole du Maroc (CAM) s'est mobilisé pour mettre en œuvre le programme lancé en exécution des Hautes Orientations de SM le Roi Mohammed VI et visant à mobiliser une enveloppe budgétaire de 10 MMDH pour lutter contre les effets de la sécheresse », a affirmé le président du Directoire du groupe, Tariq Sijilmassi. Dans le but d’atténuer les effets du retard des précipitations, alléger l’impact du déficit pluviométrique sur l’activité agricole et fournir l’aide aux agriculteurs et aux éleveurs concernés, ce dernier a déclaré, dans un entretien accordé à l’agence MAP, que son institution a lancé un programme basé sur trois principaux axes. Le premier axe consiste à mettre en place une enveloppe additionnelle de 6 MMDH dédiée à quatre produits : les cultures printanières, l’arboriculture, le cheptel et le cheptel laitier. Selon les explications du président du Directoire du groupe, il est aussi question de « financer le comblement des besoins du marché national en céréales et légumineuses en aliments de bétail », a-t-il noté. Le deuxième axe porte sur « le traitement de l’endettement des agriculteurs pour leurs échéances à venir, et l’accompagnement financier des investissements innovants en matière d’eau d’irrigation », a poursuivi Tariq Sijilmassi. Avant de préciser : « Les quatre produits visent à financer les cultures printanières et permettre aux agriculteurs dans les régions adéquates d’installer ces cultures, en plus du financement et de la préservation des arbres fruitiers et la sauvegarde du cheptel ». Comme l’a également relevé le patron du Crédit agricole du Maroc lors de cet entretien, « il s’agit aussi d’aider les éleveurs à sauvegarder leur cheptel et pouvoir acquérir l’orge mis à leur disposition par le ministère de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts au niveau des différents souks du Royaume ». Enfin, afin de remédier à la situation actuelle des élevages laitiers caractérisés par la faiblesse des taux de naissance et la perspective de réduction des effectifs, Tariq Sijilmassi a fait remarquer que « le Crédit agricole du Maroc a procédé également à la mise en place d’un produit spécifique dédié au financement de l’acquisition des génisses permettant la reconstitution du cheptel laitier ». Aussi, dans le but de soutenir les agriculteurs pendant cette campagne difficile, le président du Directoire du Groupe Crédit agricole du Maroc annonce que la banque « a mis en place dans un premier temps un certain nombre de mesures pour proposer des solutions optimales et réalistes, notamment la mise en place d’un moratoire pour les petits agriculteurs opérant au sein de toutes les filières de productions agricoles, le report avec décalage d’une année des échéances des crédits échus et la suspension des actions en justice anciennement intentées ». Sur l’efficacité de toutes ces mesures et leurs retombées sur les agriculteurs, Tariq Sijilmassi se veut rassurant. Et pour cause : « Nous estimons que les mesures prises répondent parfaitement aux besoins des agriculteurs en cette conjoncture », a-t-il assuré. Quoi qu’il en soit, « le plus important pour nous est de renforcer la confiance de l'agriculteur en l'avenir et lui transmettre, à travers notre accompagnement, un message d'espoir et une réaffirmation de notre pleine solidarité inconditionnelle ainsi qu'avec tout le monde rural notamment durant les moments difficiles », a-t-il fait savoir. Dans le cas où la campagne agricole se révélerait mauvaise, « nous allons mettre en place les solutions nécessaires pour permettre aux agriculteurs de poursuivre leurs activités et traiter leur endettement », a indiqué Tariq Sijilmassi. La banque est pleinement mobilisée pour accompagner les prochaines étapes, a-t-il assuré. Et d’ajouter : « Nous sommes en train d’examiner tous les moyens possibles et les mesures nécessaires, en coordination avec le ministère de l'Agriculture, pour que nous puissions dépasser cette conjoncture et entamer la prochaine campagne dans les meilleures conditions ». Confiant, le président du Directoire du groupe a toutefois fait remarquer qu’« après les dernières précipitations de mars, un vent d'optimisme a soufflé chez les agriculteurs ». Il ne fait aucun doute que « ces précipitations apportent une bouffée d’oxygène au monde rural qui connaîtra certainement une dynamique positive et un nouveau souffle », a confié Tariq Sijilmassi soulignant que ces pluies auront un effet positif sur le secteur agricole, notamment sur les cultures printanières et l'élevage. Evaluant le parcours de « Dar Al Moustatmir Al Qaraoui », un dispositif d’accompagnement spécialisé visant à soutenir les porteurs de projets en milieu rural et à créer autour de ces derniers toutes les conditions pour réussir, Tariq Sijilmassi a affirmé que depuis le lancement des centres à travers les différentes régions du Royaume, « Dar Al Moustatmir Al Qaraoui a connu une grande affluence, en accueillant quelque 800 porteurs de projet qui ont été accompagnés dans l’élaboration de leurs projets et leurs dossiers de financement ». Pour rappel, le produit net bancaire du Crédit agricole du Maroc a enregistré une hausse de 7% par rapport à fin 2020 atteignant 4,3 milliards de dirhams (MMDH), en partie grâce à l'amélioration de la marge d'intérêts et des marges de commissions. Comme l’a relevé Tariq Sijilmassi lors de cet entretien, le résultat net du groupe s'est pour sa part établi à 341 millions de dirhams, correspondant à une progression de 89% par rapport à la même période de l'année précédente. Commentant les bonnes performances réalisées par CAM, Tariq Sijilmassi a indiqué qu’elles sont la combinaison de plusieurs facteurs. L’une des raisons qui expliqueraient ces bons résultats, c’est que « nous avons adopté une stratégie commerciale qui se base sur l'amélioration de nos ressources, ainsi qu’une nouvelle politique fondée sur la diversification de notre offre », a-t-il souligné. Autre raison, et non des moindres : « Nous nous sommes également engagés à renouveler nos produits et services de manière à ce qu'ils répondent le mieux possible aux besoins des clients », at-il poursuivi estimant que cela a permis au Groupe Crédit agricole du Maroc de « renforcer nos efforts pour contribuer au développement économique, tout en accordant une importance particulière à l'agriculture et aux industries agroalimentaires et au monde rural ». 


Lu 1190 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Mai 2022 - 19:00 Le tout pour le tout de l'ONMT

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS