Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Taragalte rend un vibrant hommage à Saint-Exupéry




Taragalte rend un vibrant hommage à Saint-Exupéry
 Et de neuf pour le Festival international de Taragalte qui aura lieu du 26 au 28 octobre prochain à Mhamid El Ghizlane, province de Zagora. Cette édition se déroulera sous le thème : «Sahara, une terre fertile, hommage à Antoine de Saint-Exupéry».  
Les organisateurs qui ont choisi le bivouac «Le Petit Prince» comme lieu symbolique de toutes les festivités, entendent rendre un vibrant hommage à un amoureux du désert, un personnage emblématique des lettres françaises : l’écrivain Antoine de Saint-Exupéry, profondément inspiré par le désert, avait donné jour à l’un de ses plus beaux ouvrages humanistes : «Le Petit Prince», dont nous fêtons cette année les 75 ans de sa première traduction.
 «C’est à notre avis une belle manière de retrouver l’esprit de découverte, de rapprochement et d’ouverture, qui animait l’aviateur français et d’essayer de consacrer ces valeurs chez les nouvelles générations», indique Halim Sbai, co-fondateur du Festival Taragalte.
Nul doute que l’influence du Sahara sur l’ensemble de l’œuvre de l’écrivain français est incontestable... «Ce qui embellit le désert, c’est qu’il cache toujours un puits», disait-il. Et pour faire écho à cette thématique, les organisateurs ont fait appel à de très grands artistes qui animeront cette rencontre inspirante et spirituelle, pour redonner vie au voyage initiatique de Saint-Exupéry à travers les dunes du Sahara.
L’objectif, renchérit la même source, est de valoriser l’apport du désert dans l’œuvre de Saint-Exupéry mais aussi de partager l’inspiration que le Sahara lui a insufflée. Car c’est, au contact de cette culture nomade que l’aviateur s’est épanoui, en tissant des liens avec le désert, les hommes de la région, et cette culture qui appelle à «la contemplation et à la méditation philosophique».
Dans ce même esprit, le Festival Taragalte creuse son bonhomme de chemin pour consacrer son rôle de véritable levier socioéconomique et humain pour la zone de Mhamid El Ghizlane, d’autant qu’il ne cesse de mettre en valeur la culture nomade et du Sahara, avec l’espoir que cela induira davantage de rapprochement entre les peuples et les communautés.  
Dans ce cadre, de nombreux pays prennent part à cette édition, en l’occurrence l’Algérie, la France, le Mali, le Niger, les Etats-Unis, la Mauritanie, les Pays-Bas, la Pologne, le Sénégal et le Maroc, par la participation de nombreux groupes musicaux.
Le festival permet aussi de renforcer le développement touristique et valoriser le patrimoine de la région au même titre qu’il a créé un réseau solide de partenaires locaux et internationaux en participant activement aux relations interculturelles entre les peuples du Maghreb et du Sahel.
En vue de consolider l’esprit de coopération culturelle, M’Hamid El Ghizlane accueillera à cette occasion la 4ème édition de la «Caravane culturelle pour la paix» initiée par trois festivals (Festival Taragalte au Maroc, Festival au désert, et Festival sur le Niger au Mali) avec le soutien de la Fondation hollandaise Doen.

Mustapha Elouizi
Jeudi 13 Septembre 2018

Lu 542 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés