Facebook
Rss
Twitter









Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Suppression des visas entre le Burkina Faso et le Maroc





L' ambassade du Maroc au Burkina Faso a annoncé la suppression de visa entre le Burkina Faso et le Maroc, a-t-on appris vendredi d'un communiqué relayé par l'agence de presse chinoise. Cette mesure est le résultat de l'application des dispositions de l'accord portant suppression de visa en faveur des détenteurs de passeports ordinaires (en cours de validité) des deux pays, signé au Maroc, le 23 octobre 2020, qui dispose que les citoyens burkinabé sont dispensés de la formalité de visa d'entrée au Royaume du Maroc, indique le communiqué. L'état d'urgence sanitaire étant en vigueur au Maroc impliquant la fermeture des frontières dans le cadre des efforts de lutte contre la propagation de la Covid-19, l'accès au territoire du Royaume demeure possible moyennant la délivrance d'une attestation spéciale accordée par l'ambassade (Section consulaire), précise le communiqué.

"A cet égard, les passagers doivent être munis d'un test PCR négatif à la Covid-19 d'une validité de moins de 72 heures (à partir de la date de prélèvement), conformément au protocole sanitaire mis en place pour l'accès au territoire marocain", explique le document. La présence marocaine est remarquable au Burkina Faso, dans plusieurs domaines tels que les télécommunications, l'industrie, les banques et les assurances, rappellent des observateurs locaux. A noter que le 23 octobre 2020, le chef de la diplomatie burkinabé Alpha Barry en compagnie de son homologue marocain, Nasser Bourita, a inauguré le consulat général du Burkina à Dakhla au Maroc.

Libé
Dimanche 31 Janvier 2021

Lu 244 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.