Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Stallone avait failli perdre son bras




Stallone avait failli perdre son bras
Le 29 février a  marqué les 40 ans de la sortie française de Rocky II, deuxième réalisation de Sylvester Stallone après La Taverne de l’enfer (1978). Ce deuxième opus de la saga de Rocky Balboa est aussi écrit et interprété par l’acteur, qui signera également l’adaptation en roman du scénario et chorégraphiera les combats. De peur de ne pas être à la hauteur, Stallone s’entraîne beaucoup avant le début du tournage, se muscle et... se blesse.
Alors qu’il est sur son banc de musculation et qu’il soulève 100 kilos, “Sly” sent que les poids tombent sur lui et il subit plusieurs blessures graves. En plus de contusions aux genoux, l’acteur subit une déchirure d’un muscle pectoral et une autre de l’abdomen.
Dans Weekly World News du 26 mai 1981, en plein tournage de Rocky III, la mère de Sylvester Stallone confie que la blessure de Rocky II a nécessité une opération qui a duré six heures. Elle ajoute : [Sly] a eu la gangrène et a failli être amputé du bras. Il a été emmené en catastrophe à l’hôpital à 5 heures du matin sur une civière”. Elle détaille enfin, au sujet de cette blessure : “Après l’opération, il n’a pas pu utiliser son bras [gauche, NdlR] pendant des mois, il pendait le long de son corps, totalement inutile”.
Pourtant, après ces mois de convalescence, Stallone doit tourner le combat final du film, une lutte dantesque au cours de laquelle il insiste pour être lui-même sur le ring en compagnie de Carl Weathers (Apollo Creed). Sauf que Stallone est toujours blessé et son bras n’est pas vraiment remis. Le scénario du film est donc changé et inclut désormais le fait que pour surprendre Creed, Balboa (habituellement gaucher) va s’entraîner à frapper avec sa main droite. Un subterfuge bien pratique pour laisser le bras gauche de Stallone guérir en douceur.

Samedi 14 Mars 2020

Lu 397 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif