Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sortir du territoire national sans autorisation exceptionnelle ? C’ est possible


Sortir du territoire national sans autorisation exceptionnelle ? C’ est possible
S i vous pensez à retrouver le plaisir de passer vos vacances à l’étranger et notamment sur le Vieux Continent, rassurez-vous, l’unique obstacle qui se dressera sur votre chemin sera le vaccin Sinopharm, pas encore validé par l’Agence européenne du médicament. Ainsi, les Marocains vaccinés par l’antidote de CNBG Sinopharm ne pourront pas traverser la Méditerranée, mais pour ceux ayant reçu deux doses d’AstraZeneca, il leur suffira d’avoir un pass sanitaire pour concrétiser leurs projets de voyage en Europe

Ce rappel des modalités de voyage à l’étranger est alimenté par les nombreuses rumeurs selon lesquelles une autorisation administrative exceptionnelle est indispensable pour quitter le territoire national. La réalité est moins contraignante. Pour s’en persuader, il suffit de jeter un coup d’oeil au premier communiqué relatif au pass vaccinal, publié le 5 juin par le gouvernement : “Le pass vaccinal est un document officiel, sécurisé et reconnu par les autorités, qui permet à son détenteur, sans nul besoin de document supplémentaire, d’effectuer des déplacements sur l’ensemble du territoire national sans restriction, de circuler au-delà de 23 heures et de voyager à l’étranger.” 

De toute évidence, le gouvernement ne fait aucunement mention d’une quelconque autorisation exceptionnelle. Le communiqué est clair et les conditions le sont tout autant. En revanche, l’une des conditions à souligner, et non des moindres, tient dans le fait qu’une personne est considérée complètement vaccinée après deux semaines de l’administration de la dernière dose. Au moment où on écrit ces lignes, les personnes ayant reçu une double injection du vaccin au Maroc sont au nombre de 8.675.529. Pour ce qui est de la première dose, elle a été injectée à 9.756.702 citoyennes et citoyens faisant partie des cibles prioritaires lors de la campagne de vaccination nationale lancée fin janvier.

Une bonne nouvelle contrastée tout de même par le nombre de nouveaux cas contaminés au coronavirus. Sur les 12.423 nouveaux tests qui ont été effectués, 484 nouveaux cas ont été détectés, jeudi soir, portant le cumul à 528.180 cas, soit 1.451,7 par 100.000 habitants. L’incidence est de 1,3 cas par 100.000 habitants, dont la majorité des nouveaux cas (170) ont été détectés à Casablanca. La mauvaise nouvelle est liée aux décès, puisque 11 nouvelles victimes sont à déplorer, portant le cumul à 9.265 décès. Quand bien même le taux de létalité reste stable à 1,8%, la vigilance est de rigueur.

C.C

Libé
Vendredi 25 Juin 2021

Lu 829 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:20 La réadmission a un coût

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:00 Main basse sur la mairie de Rabat

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS