Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sit-in devant le siège du prétendu Parlement du Polisario



Un membre du soi-disant «Parlement» du Front Polisario a organisé un sit-in ouvert devant le siège de cette prétendue institution, depuis mercredi, pour protester contre la confiscation de son droit à la parole et de l'expression de son opinion sur les questions liées au budget et à la gabegie endémique érigée en système par les chefs du Polisario. Dénonçant le fait que ces derniers contrôlent les affaires et gèrent les camps de Tindouf d'une main de fer, et font taire les voix qui s'y opposent M’Ghaifri Ould Souilem a appelé à la nécessité d'ouvrir une enquête concernant la dilapidation par le Polisario d’une somme de 340 milliards de centimes algériens. Le Polisario et ses dirigeants refusent de justifier un quelconque aspect de leurs dépenses et des détournements continus des subsides qu'ils reçoivent considérant les populations locales comme un simple fonds de commerce. Il est à noter qu'un autre soi-disant député, appelé Daih AlNousha, s'était précédemment rebiffé et initié une série de sit-in appelant à mettre fin à la corruption qui caractérise la direction du Polisario. Noucha qui soupçonne le Croissant-Rouge sahraoui d’être une source de corruption et de gabegie avait organisé plusieurs sit-in devant son siège en juillet 2016 pour en dénoncer les agissements. A

.E.K
Mardi 16 Février 2021

Lu 264 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS