Libération

Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sherine interpellée et interdite de spectacle pour une plaisanterie “déplacée”





Le syndicat national de musiciens en Egypte a porté plainte contre la chanteuse égyptienne Sherine Abdel Wahad pour avoir « porté atteinte » à son pays lors d’un concert au Liban.
Dans un communiqué, le syndicat affirme qu’une enquête sera ouverte juste après le retour de la chanteuse en Egypte pour avoir « insulté l’Egypte et le fleuve du Nil ». Le syndicat a également appelé les autorités égyptiennes à interdire à Sherine de se produire en concert jusqu’à la fin de l’enquête.
Lors du concert en question, une fan a demandé à Sherine de lui chanter sa chanson sur le fleuve du Nil. La chanteuse lui répond: «Fais attention, ne bois pas cette eau, tu risques d’attraper une maladie mortelle ». Elle lui a également conseillé de boire une eau minérale française.
Sa réponse « spontanée » lui a valu une avalanche d’insultes sur les différents réseaux sociaux notamment sur Twitter où le hashtag #ceux-qui-boivent-du-Nil-n’écouteront-plus-sherine s’est répandu comme une traînée de poudre.
Face à cette situation, la chanteuse a décidé de publier un communiqué sur les différents réseaux sociaux dans lequel elle présente ses excuses au peuple égyptien. « Je ne voulais en aucun cas insulter mon pays et je suis fière d’être égyptienne », a-t-elle écrit. Elle a également qualifié sa réponse de « spontanée, mal calculée et déplacée ».

Vendredi 17 Novembre 2017

Lu 370 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.