Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sept individus, dont un agent de sécurité, sont interpellés

Présumés impliqués dans l'enlèvement et la séquestration


Libé
Jeudi 20 Janvier 2022

Les éléments du Bureau national de lutte contre les crimes économiques et financiers, relevant de la Brigade nationale de la police judiciaire ont interpellé, mardi, sur la base d'informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), sept individus, dont un agent de sécurité de la préfecture de police de Casablanca et une personne recherchée au niveau national, pour implication présumée dans un réseau criminel impliqué dans l'enlèvement, la séquestration et l'usurpation d'identité réglementée par la loi à des fins d'extorsion.

Selon les informations préliminaires de la recherche, cinq suspects avaient leurré la victime qui s'active dans le change illégal de devises, suite à la conclusion d'un accord fictif pour transférer des devises numériques "Bitcoin", avant de se faire passer pour des policiers et de l'interpeller dans la périphérie de Casablanca pour extorsion, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.

Les recherches et les interventions ont permis l'arrestation des mis en cause en flagrant délit alors qu'ils procédaient à une fausse perquisition du domicile de la victime dans le quartier "Dar Bouazza" dans les environs de Casablanca, dans le but de subtiliser des sommes d'argent obtenues de transferts présumés illégaux, souligne le communiqué.

Les inspections menées dans le cadre de cette affaire, notamment au domicile de la victime présumée, ont abouti à la saisie d'une importante somme d'argent, environ un milliard et 148 millions de centimes de la monnaie nationale, tandis que l'inspection des domiciles des prévenus a permis la saisie de téléphones portables, d'une moto et de quatre voitures, dont l'une contenait deux armes blanches et une boîte à gants soupçonnés d'être utilisés à des fins criminelles, ajoute la même source.

Les cinq mis en cause directement impliqués dans ces actes criminels, le frère du policier interpellé et sa fiancée, ainsi que la victime supposée de ces crimes, ont été placés en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent, afin de déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire et d'intercepter d'éventuels liens avec le blanchiment d'argent, conclut la DGSN.



Lu 495 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS