Sensibiliser au pouvoir des musées

Journée internationale des musées


Libé
Jeudi 19 Mai 2022

Initiée par le Conseil international des musées (CIM), la Journée internationale des musées, qui est annuellement célébrée le 18 mai, met en avant la place particulière de ces institutions dans la promotion de l’art et de la culture.


Dans son dictionnaire de la langue française, le lexicographe et philosophe Emile Littré rapporte que “le musée a désigné le temple élevé aux Muses, celui des neuf déesses qui, dans l’Antiquité, présidaient à la création et aux arts”.


Pour l’historien Xavier Mauduit, le mot “musée” a changé de sens, passant du lieu "où les muses s’amusent" pour devenir un lieu destiné à l’étude des beaux-arts, des sciences et des lettres.  "Ce haut lieu de culture, qui cache des trésors d’objets d’arts, de sculptures et de peintures", contribue à la compréhension de la créativité humaine et à la promotion de la liberté d’expression artistique.
Pour l'année 2022, la Journée internationale des musées célèbre ces lieux de culture à travers le monde, autour du thème “Le pouvoir des musées”, c'est-à-dire leur capacité à transformer l’esprit humain et le monde.


Selon le CIM, la Journée internationale des musées 2022 invite à explorer le potentiel des musées à apporter des changements positifs dans leurs communautés à travers trois optiques, à savoir le pouvoir d’atteindre la durabilité, d’innover en matière de numérisation et d’accessibilité et de renforcer la communauté par l’éducation.


En effet, poursuit l’institution, les musées sont des partenaires stratégiques dans la mise en œuvre des Objectifs de développement durable des Nations unies, contribuant à une grande variété d’objectifs qui comprennent la promotion des circuits courts et de l’économie sociale ainsi que la diffusion d’informations scientifiques sur les défis environnementaux.


En matière d’innovation, le CIM relève que les musées ont le pouvoir d’innover en matière de numérisation et d’accessibilité, devenus des terrains de jeu innovants où les nouvelles technologies peuvent être développées et appliquées à la vie quotidienne.  S’agissant du renforcement de la communauté par l’éducation, le Conseil souligne que grâce à leurs collections et leurs programmes, les musées tissent un lien social essentiel au renforcement des communautés.


Au Maroc, la Fondation nationale des musées (FNM), créée en 2011, met en œuvre la vision éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en vue de doter le Royaume d’une véritable politique muséale et de démocratiser l’accès à la culture. “D’un chantier complètement vierge à dix-sept musées aujourd’hui, la FNM a, au fil des années, enrichi l’offre muséale dans toutes les régions du Maroc avec la rénovation de musées existants et l’ouverture de nouveaux musées afin de préserver, d’exposer et de promouvoir un patrimoine national qui sera légué aux générations futures”, indique le président de la fondation, Mehdi Qotbi, dans une introduction mise en ligne sur le site Internet de la FNM. 

En effet, la FNM a entrepris, ces dernières années, un rapprochement entre l’art et le grand public à travers un programme à long terme, dans le but de démocratiser l'accès à la culture et partager les passions muséales accompagnées d’immersions sensorielles.


Ce programme, déployé au sein des musées de la FNM, reflète le sérieux d'une gestion portée sur le résultat pour redéfinir la place du musée, une des plus belles inventions des siècles passés.


La FNM a organisé plusieurs manifestations d'envergure au Maroc et à l’international, notamment les expositions “Delacroix, souvenirs d’un voyage au Maroc”, “Les promesses de l’art: Une scène artistique actuelle”, “L’Afrique vue par ses photographes, De Malick Sidibé à nos jours”, ainsi que l’exposition inédite "Autour des colonnes d'Hercules" qui sera tenue à partir du 24 mai au Musée archéologique national de Madrid.
La fondation accorde également un intérêt particulier à la coopération muséale.

Le dernier partenariat en date a été scellé fin mars dernier avec l'International Council of Museums (ICOM Israël). Il s'agit d'un mémorandum d'entente en vue de renforcer les liens professionnels et culturels entre les deux institutions et de soutenir l’échange du savoir-faire dans le domaine de la muséologie et du patrimoine culturel.


Lieux de célébration du génie créatif, les musées retracent l’histoire millénaire de l’art humain, exposant des œuvres imaginées par des artistes de tous horizons. Il est ainsi devenu nécessaire de promouvoir leur rôle au sein de la communauté afin de rapprocher la culture et l'art des citoyens et en faire un levier du développement durable.


Lu 1515 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.