Facebook
Rss
Twitter









Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Scarlett Johansson révèle pourquoi elle a failli ne pas rejoindre la franchise Avengers





Scarlett Johansson révèle pourquoi elle a failli ne pas rejoindre la franchise Avengers
Son incarnation de la Veuve noire au sein de la team des Avengers lui a rapporté gros, en terme de notoriété certes, mais aussi à son porte-monnaie puisqu’en 2019, elle était l’actrice la mieux payée au monde. Pour autant, Scarlett Johansson a bien failli ne jamaisrejoindre l’écurie ciné Marvel. Comme elle s’en épanche dans une récente interview accordée à The Gentlewoman. Déjà parce qu’à l’origine, il y a une dizaine d’années maintenant, elle n’était pas le premier choix de la production, rappellent nos confrères, qui voulait Emily Blunt (Sicario, Le retour de Mary Poppins). Mais engagée sur un autre film, l’actrice de Sans un bruit a dû se retirer du projet

La porte était donc ouverte à Scarlett, qui incarne une première fois Natasha Romanoff, alias Black Widow (ou Veuve noire) dans Iron Man 2, en 2010. Le film est un succès mondial, engrangeant pas moins de 623 millions de dollars de recettes. Ce qui donne des idées au réalisateur Joss Whedon. En 2012, le créateur de la série Buffy contre les vampires se lance en effet dansle projet d’un long métrage qui réunirait l’ensemble des supers-héros Marvel : The Avengers. Mais Scarlett johansson est sceptique. “L’idée même de nous voir tousréunis dans nos costumes de super-héross’annonçait comme un désastre”, indique l’actrice à The Gentlewoman. “Pas un désastre, mais on se demandait : ‘qu’est-ce que c’est que ça ? Qu’est-ce que c’est que ça?’” Il aura finalement fallu une séquence, issue du premier volet Avengers, pour que la comédienne prenne conscience du potentiel de la franchise en devenir.

“Je me souviens avoir fait cette prise à 360°. Nous nous tenons dans les décombres de Grand Central (Thor, Hulk,Iron Man, Hawkeye, Captain America, et Black Widow donc, la caméra tournoyant autour d’eux dans un New York dévasté, ndlr) pendant cet assaut extraterrestre, et nous sommes tous prêts, en mode : “C’est parti, ça y est”, se souvient avec enthousiasme Scarlett Johansson. “Ils nous ont montré les images, et je pense que c’est à ce moment-là que nous tous, acteurs, à l’issue de six mois de tournage, on s’est dit : “Oh, ça va marcher. Je pense que ça va marcher”.

Et voilà comment une décennie plustard et huit films(si l’on compte la scène post-générique de Captain Marvel en 2019), Scarlett Johansson s’apprête enfin à inscrire le nom de Black Widow en grand sur l’affiche. Le 7 juillet prochain, si tout va bien. 

Libé
Vendredi 9 Avril 2021

Lu 293 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Avril 2021 - 17:00 Kim Kardashian fane des grosses bolides