Libération


Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Samira Kadiri, vedette d'une soirée artistique dans la ville égyptienne de Luxour





Samira Kadiri, vedette d'une soirée artistique dans la ville égyptienne de Luxour
La soprano marocaine Samira Kadiri a émerveillé le public venu nombreux, samedi soir à Luxour (sud de l'Egypte) assister à une soirée artistique organisée dans le cadre de la clôture en apothéose de l'évènement "Luxour capitale de la culture arabe en 2017". C'est ainsi que Samira Kadiri a interprété des chansons puisées du répertoire maroco-andalou-méditerranéen, porteuses de messages humanistes pleins d'affection, d'espoir et de joie de vivre.
Dans une déclaration à la MAP, Samira Kadiri a souligné que les chansons interprétées lors de cette soirée relèvent désormais d'une fusion et d'un mixage entre différents genres musicaux maroco-arabo-méditerranéens. Cette soirée artistique, organisée dans l'enceinte du temple de Karnak, a été marquée par la participation de stars de la chanson à la Maison d'opéra d'Egypte, à l'instar de Riham Abdelhakim, Yassir Souleiman, Oualid Haidar, Ahmed Ifat ou May Mouhssine, sous la direction du maestro Mohamed Ismail El Mouji. Samira Kadiri a remporté plusieurs distinctions nationales et internationales, dont le Prix Al Farabi pour la musique antique, récompense du Conseil international de la musique de l'Organisation des Nations unies pour l’éducation, les sciences et la culture (Unesco) et la médaille d’argent de l’Académie des arts, sciences et lettres de Paris. L'organisation de cette soirée artistique s'inscrit dans le cadre d'un programme riche et varié concocté par le ministère égyptien de la Culture, qui a débuté jeudi dernier, à l'occasion de la clôture de l'évènement "Luxour capitale de la culture arabe en 2017". Les activités prendront fin, ce dimanche, par la remise à la ville d'Oujda du témoin de capitale de la culture arabe en 2018, lors d'une cérémonie qui sera marquée par la participation, entre autres, de Samira Kadiri et du chanteur égyptien, Mohamed Mounir.

Mardi 20 Mars 2018

Lu 741 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.