Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Saad Dine El Otmani devant la Chambre des conseillers

Allègement du confinement dans les prochains jours




Le lancement de cette deuxième phase sera annoncé après une évaluation préliminaire

Saad Dine El Otmani devant la Chambre des conseillers
 La deuxième phase d’allègement du confinement sanitaire connaîtra un élargissement des mesures d’assouplissement, donnant le feu vert à l’ouverture d’activités économiques, sociales et culturelles supplémentaires, a affirmé, mardi à Rabat, le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani.
En réponse à une question centrale lors de la séance mensuelle des questions de politique générale, tenue mardi à la Chambre des conseillers, il a souligné que cet élargissement des mesures d’allègement concernera aussi bien les provinces et préfectures de la zone «1» que celles de la zone «2», autorisant la reprise de davantage d’activités économiques, sociales et culturelles ainsi qu’une plus grande mobilité, voire permettre une reprise progressive du tourisme interne.
«Le lancement de cette deuxième phase sera annoncé après une évaluation préliminaire, qui aura lieu dans les deux prochains jours, et nous prendrons les décisions sur la base des résultats de cette évaluation», a précisé le chef du gouvernement.
Après cette deuxième phase, viendra une nouvelle étape plus avancée qui connaîtra, en fonction de l’évolution de la situation générale, l’introduction de nouvelles mesures d’assouplissement sur plusieurs niveaux, dont l’autorisation, à une échelle plus large, de l’utilisation des espaces publics ainsi que des regroupements dans certaines limites et des activités publiques sous certaines conditions, a-t-il ajouté.
Cette étape sera aussi marquée, sous réserve de l’évolution de la situation sur le plan international, par le coup d’envoi de mesures visant la reprise des mouvements du transport international et du tourisme extérieur, a fait savoir Saad Dine El Otmani.
Il a rappelé l’annonce, le 10 juin, du mécanisme de transition progressive d’une phase à l’autre, à travers un suivi continu et une évaluation hebdomadaire. «Depuis ce jour, de nouvelles mesures ont été prises presque quotidiennement et annoncées par les secteurs gouvernementaux, allant toutes dans le sens de l’application de l’allègement et la préparation du terrain pour davantage de mesures d’assouplissement», a-t-il dit.
Le gouvernement a décidé la semaine dernière de procéder à l’allègement des mesures de confinement sanitaire, tout en prolongeant l’état d’urgence sanitaire, et ce en réponse aux attentes des citoyens et en harmonie avec les propositions formulées par les différents acteurs nationaux dans le cadre de l’initiative de consultation lancée par le gouvernement.
Cette décision a pris aussi en considération le développement de la situation épidémiologique et l’examen des risques liés au maintien des restrictions du confinement sanitaire, en comparaison avec les risques qu’induirait l’allègement de ces mesures, a expliqué le chef du gouvernement.
Le prolongement de l’état d’urgence sanitaire a été dicté par plusieurs considérations, notamment la nécessité, à ce jour, d’avoir un cadre juridique permettant une intervention rapide pour faire face aux répercussions négatives de cette pandémie, le virus étant encore présent dans notre pays et des foyers de contamination se révélant de temps à autre, a-t-il poursuivi.
L’allégement du confinement sanitaire, qui se déroule selon la méthodologie adoptée, s’explique par le fait que la plupart des objectifs du confinement ont été atteints, que ce soit le contrôle de la situation épidémiologique ou encore la réduction de la propagation du virus et de son intensité, sans oublier la capacité du système de santé à suivre la situation épidémiologique, a-t-il noté.
Cet allègement est aussi le fruit de l’avancée enregistrée dans la réalisation des engagements, à savoir le renforcement du système de santé, l’augmentation de la capacité à effectuer les tests de dépistage et à assurer le suivi des cas, ainsi que la mise en place de guides pour la reprise des activités professionnelles et économiques, a déclaré Saad Dine El Otmani.
L’allègement vient, en outre, répondre à la nécessité de relancer le cycle économique durement touché par la pandémie, et de permettre aux citoyens de retrouver leur vie sociale normale, a-t-il encore ajouté.
Par ailleurs, le chef du gouvernement a précisé que la méthodologie adoptée est basée sur l’application progressive des mesures d’allègement du confinement sanitaire, en passant par des étapes successives sur la base d’un suivi et d’une évaluation continus.
Elle prend également en considération la dimension territoriale, en classant les provinces et préfectures en deux zones selon des critères objectifs, de même qu’elle maintient les mesures de précaution collectives et individuelles, a-t-il souligné, appelant à continuer à faire preuve de prudence en toute circonstance, afin de pouvoir sortir du confinement dans les prochaines semaines de manière sûre et progressive.
Si les mesures préventives prise par le Royaume ont permis de contenir l’épidémie et de préserver la santé des citoyens, elles sont aussi de nature à renforcer la sécurité sanitaire, devenue une condition primordiale pour rétablir la confiance dans l’économie et les entreprises et relancer l’activité économique, a-t-il estimé.
Cette expérience, menée selon la méthodologie précitée, constitue une expérience purement marocaine, qui n’a été calquée sur aucune stratégie étrangère, a assuré Saad Dine El Otmani, relevant la confiance placée en les institutions nationales et les experts marocains.

 

Jeudi 18 Juin 2020

Lu 609 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.