Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Saad Dine El Otmani : La conjoncture actuelle requiert davantage de responsabilité de la part de tout un chacun


Retour en classe de plus de 7.000.000 d'élèves avec tous les impacts que cela pourrait avoir sur la plupart des familles



La nouvelle année scolaire a démarré lundi au Maroc dans un contexte exceptionnel et des changements brusques, ce qui requiert davantage de responsabilité de la part de tout un chacun pour réussir cette échéance nationale, a affirmé le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani. Dans un message à l'occasion de la rentrée scolaire, il a indiqué que "la conjoncture actuelle requiert davantage de responsabilité pour réussir cette échéance nationale, qui porte sur le retour en classes de plus de 7.000.000 d’élèves, avec tous les impacts que cela pourrait avoir sur la plupart des familles". Il a mis l'accent, en ce sens, sur la nécessité de ne ménager aucun effort pour réussir cette opération pédagogique et éducative, tout en veillant à préserver la santé des élèves et celle du corps enseignant et garantir tous les moyens pédagogiques, logistiques et sanitaires adéquats, selon les circonstances et l'évolution de la situation. Le chef du gouvernement a souligné que le retour en classes, dans ce contexte épidémiologique délicat, a imposé des arrangements inhabituels et "nous sommes conscients qu'il ne sont pas exemplaires, mais dictés par la nécessité de répondre à des priorités multiples et parfois contradictoires". Ainsi, poursuit Saad Dine El Otmani, cette rentrée scolaire "exceptionnelle" appelle à la conjugaison des efforts et l'adhésion de tout un chacun pour s'adapter aux nouveaux outils pédagogiques, inciter les élèves et les encourager à respecter les mesures préventives, assurer le suivi des établissements scolaires quant au strict respect de ces mesures et être toujours prêt à s'adapter aux nouveaux développements. "Si grâce à la synergie de nos efforts, nous avons réalisé des réussites et évité le pire durant la première phase de la pandémie au Maroc, nous constatons ces deux derniers mois des développements inquiétants qui requièrent une plus grande vigilance", a-t-il averti. Saad Dine El Otmani a tenu à adresser ses remerciements à toutes les composantes de l'enseignement pour les efforts qu'ils ont consentis afin d'achever l'année scolaire écoulée et qui ont essayé de s'adapter aux restrictions du confinement sanitaire, ainsi qu'aux familles qui ont accompagné ces changements et contribué à cette réussite collective. Pour la nouvelle année scolaire, il a ajouté que le gouvernement ne ménagera aucun effort pour assurer sa réussite, appelant à l'engagement et à l'adhésion des membres du corps enseignant, des familles, des associations de parents d'élèves et de tous les acteurs. "Ce n'est pas une aventure, mais une épreuve que nous pouvons surmonter ensemble, à condition d'un engagement collectif et d'un respect strict des mesures barrières, pour le bien de nos enfants", a-t-il conclu. 

Libé
Mardi 8 Septembre 2020

Lu 319 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.