Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Saâd Chraïbi prépare : “Femmes et femmes, dix ans après”




Saâd Chraïbi prépare : “Femmes et femmes, dix ans après”
Après le succès de son «Islamour», le réalisteur marocain Saâd Chraïbi prépare un nouveau long-métrage intitulé « Femmes et femmes….dix ans après».  Ce film est actuellement en phase d’écriture. A voir ce titre, tout le monde aurait cru que ce sera, selon toute vraisemblance, la deuxième partie de «Femmes et femmes».  Mais, loin de là.  «Ce film n’est pas la deuxième de « Femmes et Femmes » que j’ai réalisé il y a quelques années, explique Saâd Chraïbi. C’est un film complètement différent: avec une nouvelle histoire, de nouveaux personnages. Un film qui constate l’évolution de la position de la femme marocaine,  il y a dix, et sa position actuelle».
Pour concrétiser cette approche, le réalisateur s’est associé à deux professeurs de sociologie de la faculté Aïn Chok, Université Hassan II de Casablanca. Avec ces derniers, il a mené une enquête sociologique sur la base d’un questionnaire adressé aux femmes.  «Nous nous sommes basés sur un travail de terrain, nous avons effectué une enquête sociologique qui ont préparé un questionnaire que nous avons appliqué sur 120 femmes», avance-t-il.  A partir des résultats et de la synthèse des réponses à ce questionnaire que le scénario est en train de s’établir prenant en considération les problèmes considérés comme prioritaires pour la femme au Maroc.  Dans ce sens, on se demande si Saâd Chraïbi est un féministe.  « Oui et non. répond le cinéaste.  Oui avant et non maintenant. Je suis quelqu’un qui défend la justice et l’équité. Voilà, que ce soit une injustice vis-à-vis des femmes ou vis-à-vis des hommes. Il est vrai que j’ai travaillé sur les thèmes de femmes et j’en ai fait pas mal de films. Mais, c’était parce qu’avant, je partais du principe que toutes les femmes marocaines étaient des femmes opprimées. Et au fur et à mesure que j’avance dans le temps, je me suis rendu compte qu’il y a encore des femmes opprimées mais qu’il y a aussi des femmes tyranniques. Et maintenant, avant de parler d’un sujet sur la condition de la femme, je fais la nuance entre ces deux types de femmes», conclut-il. 

A.A
Jeudi 5 Mars 2009

Lu 374 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com