Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

SIEL : La DIDH et Edisoft remportent le Prix du stand le plus accessible aux PESH




La délégation interministérielle aux droits de l'Homme (DIDH) et la maison d'édition Edisoft ont reçu, samedi à Casablanca, le Prix du stand le plus accessible aux personnes en situation de handicap (PESH) dans le cadre de leur participation à la 23ème édition du Salon international de l'édition et du livre (SIEL). Ce prix, remis lors d’une cérémonie présidée par la ministre de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social, Bassima Hakkaoui, vise à sensibiliser aux droits des PESH et à inciter l’ensemble des participants et les responsables du Salon du livre à prendre toutes les dispositions nécessaires en vue de faire de cet espace culturel un lieu accessible à tous, et plus particulièrement les personnes en situation de handicap. S’exprimant à cette occasion, Mme Hakkaoui a souligné que ce prix, créé à l'initiative de son département, s’assigne pour objectif de promouvoir l’intégration des PESH dans la société et de garantir leurs droits d'accès aux espaces de la culture et du savoir.
Le ministère ambitionne, à travers cette initiative, de sensibiliser toutes les parties prenantes aux droits de ces personnes en vue notamment de garantir leur accessibilité, a-t-elle noté.
Plusieurs critères ont été pris en considération dans le choix du stand le plus accessible aux personnes en situation de handicap, dont la conception, la superficie, l’usage des supports de communication dédiés aux PESH dont la méthode Braille, le langage des signes ainsi que l’accessibilité et la facilité du déplacement des PESH au sein du stand.

Mardi 21 Février 2017

Lu 650 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.