Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

SADET obtient le transfert d'une technologie chinoise de pointe dans la construction


Le Groupe marocain du bâtiment a conclu un accord avec la société chinoise OVM



Le Groupe marocain du bâtiment SADET a conclu, récemment à Casablanca, un accord avec la société chinoise OVM pour le transfert de la technologie de "post-tension" par précontrainte, un procédé de pointe dans le domaine de la construction.
L’introduction de ce nouveau système de précontrainte des planchers des bâtiments en utilisant la "post-tension" devra constituer une première au Maroc, a-t-on assuré au cours d’une cérémonie organisée par SADET.
Les spécialistes affirment que la précontrainte par post-tension permet de réaliser toute forme de structure tout en réduisant l'impact sur l'environnement, le délai de construction, ainsi que la quantité de matériaux et les coûts, rapporte la MAP. 
Cette technique vient se substituer aux planchers en béton armé en utilisant des câbles en acier fort résistant, a expliqué à la MAP Taha Dhaouadi, directeur régional d’OVM MENA, estimant qu’elle permet des gains économiques considérables pouvant aller jusqu'à 30%.
Le partenariat avec SADET vise à développer l’activité du secteur BTP et à garantir la qualité des constructions sur le territoire marocain, a-t-il ajouté, notant que l’OVM est le plus grand fournisseur en Chine de produits et de solutions dans l'activité de "post-tension".
Lors de la cérémonie de signature, le PDG de SADET, Mohammed Azzedine Abaakil, a souligné que cet accord garantit à son groupe l’exclusivité au niveau national de la "post-tension", dans un marché dominé par des acteurs étrangers, relevant que cette technologie est reconnue mondialement et a été certifiée par de nombreux organismes internationaux.
Pour sa part, Abdullah Abaakil, vice-président du numéro un du béton précontraint, a indiqué, dans une déclaration à la MAP, que la signature de cet accord s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’ouverture de SADET sur les entreprises étrangères, qui maîtrisent des techniques développées dans le domaine de la construction.
"Nous avons estimé qu’il est temps d’apporter cette technologie qui permet d’alléger la structure des grands bâtiments au Maroc, compte tenu des besoins du marché du BTP et de son évolution", a-t-il dit.
"Grâce à ce nouveau savoir-faire, SADET devient l’unique entreprise au Maroc qui répond à l’ensemble des besoins du marché dans les technologies de précontrainte, ce qui permet au groupe une augmentation significative de son chiffre d’affaires", se félicite le groupe dans un communiqué.
Avec une expérience de plus de 30 ans, le Groupe SADET affirme sa position de créateur de systèmes constructifs en Afrique en s’appuyant sur le renforcement de la performance dans son secteur d’activité et le maintien de son excellence en ressources humaines.

Libé
Lundi 20 Novembre 2017

Lu 1582 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.