Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Réunion à Beyrouth sur la migration dans le monde arabe




Les travaux d'une réunion consultative sur la migration dans le monde arabe, se sont ouverts mardi à Beyrouth, avec la participation du Maroc.
Cette réunion, qui s'inscrit dans le cadre des préparatifs du pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, vise à examiner les priorités de la migration et ses défis dans le monde arabe.
Les travaux de la rencontre de deux jours, initiée par la Commission économique et sociale des Nations unies pour l'Asie occidentale (CESAO), en partenariat avec l'organisation mondiale de la migration et la Ligue arabe, traiteront du pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, du travail digne, de la mobilité de la main-d'oeuvre et de la protection des droits des migrants.
A cette occasion, le directeur de la coopération, des études et de la coordination sectorielle au ministère délégué chargé des Marocains résidant à l'étranger et des Affaires de la migration, Jaouad Dakiok, a mis l'accent sur le rôle du Maroc dans les consultations régionales, tenues au niveau de la Ligue arabe et lors des réunions et colloques, rappelant que le Royaume a été pionnier en matière de politique migratoire, à travers la mise en place d'une politique nationale depuis 2014.
"Les efforts déployés par le Royaume dans ce domaine sont considérés comme exemplaires, vu que le Maroc a mis en place un programme pour l'intégration des migrants, dont la situation a été régularisée", a indiqué M. Dakiok, membre de la co-présidence du Forum mondial sur la migration et le développement, dont le Royaume abritera la 11éme édition en décembre prochain à Marrakech.
De son côté, le secrétaire exécutif de la CESAO, Mohamed Ali Alhakim, a noté que la région arabe a connu un flux important de migrants internationaux, soulignant qu'en 2015 les pays arabes ont accueilli 35 millions de migrants.
"Les raisons de cette hausse de migrants internationaux sont différentes, en relation avec la recherche d'emploi et d'une vie meilleure, ou avec la guerre et les conflits", a-t-il expliqué, relevant que les pays arabes ont modernisé leurs politiques migratoires.
Selon un document des organisateurs, le nombre de migrants internationaux dans les pays arabes a augmenté de 150%, passant de 15 millions en 1990 à 35 millions en 2015, notant que le Maghreb arabe continue d'être un point de passage pour les Africains vers l'Europe.

Jeudi 28 Septembre 2017

Lu 680 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés