Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Retour gagnant aux Oscars pour Renée Zellweger dans “Judy”




Retour gagnant aux Oscars pour Renée Zellweger dans “Judy”
Retour gagnant à Hollywood pour Renée Zellweger: la Texane a remporté dimanche l'Oscar de la meilleure actrice pour son interprétation de la légendaire Judy Garland dans "Judy", une renaissance après une longue période loin des projecteurs et des studios.
Après ses premiers succès à la fin des années 1990, Renée Zellweger avait rapidement conquis le monde du cinéma, décrochant trois nominations à la suite aux Oscars pour "Le Journal de Bridget Jones" (2002), "Chicago" (2003) et "Retour à Cold Mountain", qui lui avait valu en 2004 la statuette du "meilleur second rôle".
Sa carrière s'était progressivement et inexplicablement ralentie et Renée Zellweger avait fini par se mettre en retrait des tournages en 2010. "Le son de ma voix m'était devenu insupportable: il était temps de m'en aller et de grandir un peu", avait-elle affirmé par la suite, disant avoir eu trop longtemps besoin de retrouver des rapports normaux avec ses contemporains, "dans l'anonymat". "Vous ne pouvez pas être un bon conteur si vous n'avez pas de vécu, et vous ne pouvez pas vous identifier aux gens", expliquait l'actrice.
Transformée, elle s'était remise en selle en 2016 en participant à différents projets d'envergure modeste, à commencer par la suite du célèbre "Journal de Bridget Jones" qui l'avait révélée au grand public. Il aura toutefois fallu attendre "Judy" et sa performance dans le rôle de l'enfant prodige devenue grande pour sceller son retour, à 50 ans, dans la cour des grands. "Judy Garland n'a pas reçu les honneurs qu'elle méritait en son temps", a déclaré Renée Zellweger sur la scène des Oscars.
"Mme Garland, vous êtes certainement parmi les héroïnes qui nous unissent et nous définissent, et (cette récompense) est sans aucun doute pour vous", a-t-elle déclaré, statuette dorée à la main. Le film dépeint l'arrivée de Judy Garland dans la trépidante ville de Londres en 1968, pour une série de représentations à guichets fermés. La star n'avait que 46 ans à l'époque mais elle était mondialement célèbre depuis trois décennies grâce au "Magicien d'Oz".                     
  Renée Zellweger est née en avril 1969 d'un père d'origine suisse (d'où son prénom avec accent aigu, inusité aux Etats-Unis) et d'une mère norvégienne, dans le Texas agricole. Elle a fait ses débuts dans des petits films indépendants passés inaperçus, jusqu'à ce qu'elle figure dans "Génération 90", premier film réalisé par Ben Stiller en 1994. La notoriété est toutefois arrivée pour elle via Tom Cruise, qui l'avait choisie pour lui donner la réplique dans "Jerry Maguire" en 1996.

Palmarès

Voici le palmarès des prix décernés lors de la 92ème cérémonie des Oscars Hollywood :
Meilleur film : Parasite (Corée du Sud)
-Meilleur réalisateur : Bong Joon Ho “Parasite”
-Meilleur acteur dans un rôle principal : Joaquin Phoenix “Joker”
-Meilleure actrice dans un rôle principal : Renée Zellweger “Rudy”
Meilleur acteur dans un second rôle : Brad Pitt “Once upon a time in... Hollywood”
-Meilleure actrice dans un second rôle : Laura Dern “Marriage story”
-Meilleur scénario original : “Parasite”
-Meilleur scénario adapté : “Jojo Rabbit”
-Meilleurs décors : “Once upon a time in ... Hollywood”
-Meilleure création de costumes : “Little Women”
-Meilleurs maquillages et coiffures : “Bombshell”
-Meilleure photographie : “1917”
-Meilleur montage : Ford v Ferrari
-Meilleur mixage de son : “1917”
-Meilleur montage de son – “Ford v Ferrari”
-Meilleurs effets visuels : “1917”
-Meilleure chanson originale : “Rocket man”
-Meilleure musique de film : “Joker”
-Meilleur film international (précédemment appelé meilleur film en langue étrangère) : “Parasite”
-Meilleur film d’animation : “Toy story 4”
-Meilleur film documentaire : “American factory”, produit par Barack et Michelle Obama
-Meilleur court métrage de fiction : “The neighbor’s window”
-Meilleur court métrage d’animation : “Hair love”
-Meilleur court métrage documentaire : “Learning to skateboard in a warzone (if you are a girl)”.

 

Mardi 11 Février 2020

Lu 951 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif