Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rétablissement progressif de l’ activité économique


Alain Bouithy
Mardi 23 Novembre 2021

La DEPF annonce toutefois une persistance des tensions récessives

L'activité économique nationale se rétablit progressivement et de manière significative, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l’Economie et des Finances.

Le reprise de l’activité économique se consolide « à la faveur des avancées enregistrées en matière de vaccination, des mesures de relance engagées et des résultats très positifs de la campagne agricole », a indiqué la DEPF dans sa note de conjoncture du mois de novembre (N°297).

Il faut dire que des signes de reprise ont été observés dans plusieurs branches d’activité non agricoles, à forte contribution dans la valeur ajoutée nationale courant 2021, comme l’ont relevé les économistes de la DEPF.
Des améliorations ont été, en effet observées au niveau notamment des industries extractives et manufacturières, de l’énergie électrique, du BTP et des télécommunications.

Dans sa dernière note de conjoncture, la DEPF a, en effet, noté une croissance de l’activité du secteur extractif au troisième trimestre 2021. Lequel a retrouvé son dynamisme après un léger recul au deuxième trimestre 2021.

Une dynamique « en ligne avec le raffermissement de la production de phosphate roche, principale composante du secteur, de 5,7%, après+5% un an auparavant, portant sa croissance à +3,3% à fin septembre 2021, après +2% au terme du premier semestre 2021 et +4,8% l’année précédente », a expliqué la DEPF.

La même source fait également état d’une hausse de 22,8% de la valeur ajoutée du secteur manufacturier au deuxième trimestre 2021, après une baisse de 20,8% l’année précédente, sous l’effet des restrictions imposées à l’activité économique lors du confinement général.

En tenant compte de la hausse de 1,6% enregistrée au premier trimestre 2021, la DEPF estime que « la valeur ajoutée du secteur s’est améliorée en moyenne de 12,2% par rapport à fin juin 2020 et de 0,2% par rapport à son niveau pré-crise (fin juin 2019) ».

Pour le troisième trimestre 2021, la DEPF se réfère aux derniers résultats de l’enquête de conjoncture de Bank Al-Maghrib auprès du secteur manufacturier. Ces résultats montrent une amélioration de la production et des ventes, entre les mois d’août et septembre 2021, dans l’ensemble des branches d’activités, excepté pour la «mécanique et métallurgie». S’agissant du secteur de l’énergie électrique, les données recueillies montrent que ses indicateurs ont poursuivi leur évolution favorable à fin septembre 2021 avec un accroissement notable par rapport à leur niveau pré-crise au titre du troisième trimestre.

Il est à souligner qu’« au terme des neuf premiers mois de 2021, la production de l’énergie électrique s’est renforcée de 6,2%, après une baisse de 4,6% un an auparavant, portée parla hausse de la production privée de 5,8%, de celle de l’ONEE de 9,5% et de celle des énergies renouvelables on vertu de la loi 13-09 de 2,8% », a relevé la DEPF.

Principal baromètre du secteur du BTP, les ventes de ciment ont pour leur part poursuivi leur amélioration au terme des dix premiers mois de l’année. Selon la même source, elles sont ressorties en hausse de 16,1%, après un repli de 13,2% un an auparavant.

Les indicateurs du secteur des télécommunications ne sont pas en reste non plus, puisque le parc global de la téléphonie s’est amélioré de 8,2% à fin juin 2021, après une progression de 1% un an plus tôt, et que celui de l’Internet s’est accru significativement (+ 15,1% à 31,3 millions d’abonnés après+15,4% un an auparavant). Mieux, si l’on en croit la DEPF, ces résultats positifs devraient se poursuivre au terme des neuf premiers mois de l’année 2021.

Si le rétablissement progressif et significatif de l’activité économique ne fait aucun doute, la DEPF annonce cependant qu’« une persistance des tensions récessives a été observée dans certains secteurs, particulièrement le tourisme ».

En effet, malgré le redressement progressif entamé en juin, la hausse des recettes touristiques de 202% au titre du troisième trimestre 2021, atteignant 15,9milliards de dirhams, demeure en baisse de 40,2% par rapport à la même période de l’année 2019.

« Sur le plan de la demande intérieure, la consommation des ménages poursuit sa progression, soutenue par l’amélioration des revenus générés par l’excellente campagne agricole, la bonne tenue des transferts des MRE, la consolidation de la reprise des créations d’emplois (+572.000 emplois rémunérés au T3-2021) et le raffermissement des crédits accordés aux ménages et ce, dans un contexte d’inflation modérée », a noté la DEPF.

Stimulé par la progression des importations des biens d’équipement, la hausse des recettes des IDE et la croissance de l’investissement public, « l’investissement continue de s’accroître », a fait savoir la même source estimant que cette dynamique se confirme par la croissance significative des créations d’entreprises (+53% en glissement annuel à fin août 2021).

Si les exportations ont maintenu leur dynamique au point de dépasser leur niveau d’avant crise (+8,7% par rapport à fin septembre 2019), les chiffres montrent que le rythme de progression des importations a dépassé celui des exportations, a relevé la DEPF notant que les AOR (Avoirs officiels de réserve) permettent de couvrir 7 mois et un jour d’importations de biens et services.

Dans son analyse, il ressort, par ailleurs, que le déficit budgétaire a quasiment stagné, suite notamment à l’accroissement des recettes ordinaires, plus important que celui des dépenses ordinaires et à la baisse significative de l’excédent des comptes spéciaux du Trésor.

Notons enfin que le financement de l’économie est «marqué par un ralentissement de la croissance des crédits bancaires, dû notamment au ralentissement de la croissance des crédits au secteur non financier, en dépit de l’accélération des crédits accordés aux ménages », a conclu la DEPF.


Lu 754 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020










Flux RSS