Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Résultats historiques pour le Groupe PSA en 2018

Le constructeur automobile français démontre sa capacité à “générer une croissance rentable et récurrente”




L’année 2018 a été particulièrement florissante pour le Groupe PSA qui a enregistré des résultats historiques suite au record de son chiffre d’affaires, du volume de ses ventes, du résultat opérationnel courant et du résultat net.
Selon le constructeur automobile, qui rassemble cinq marques automobiles - Peugeot, Citroën, DS, Opel et Vauxhall- le chiffre d’affaires du groupe s’est établi à 74.027 M€ en 2018, en hausse de 18,9% par rapport à 2017 et de 23,3%  à taux de change (2015) et périmètre constants. 
En détail, le chiffre d’affaires de la division Automobile PCD a atteint 43.027 M€ en hausse de 5,6% par rapport à 2017, a indiqué le groupe dans un communiqué rendu public récemment. 
« Cette hausse provient notamment du mix produit (+4,0%), de l’amélioration des mix volume et pays (+1,2%), des ventes aux partenaires (+1,7%) et des prix (+1,3%), qui compensent les effets négatifs des taux de change (-2,7%) », a expliqué le constructeur. 
Quant au chiffre d’affaires de la division Automobile OV, il ressort qu’il s’est établi à 18.306 M€ en 2018 comparé à 7.238 millions d’euros pour les 5 derniers mois de 2017.
En ce qui concerne le résultat opérationnel courant du groupe, il apparaît qu’il s’est élevé à 5.689 M€, en hausse de 43%. 
A noter que le résultat opérationnel courant de PCD a progressé de 21,9% par rapport à 2017, à 3.617 M€. Dans sa note, le groupe a précisé que « ce niveau de rentabilité record de l’ordre de 8,4% a été atteint en dépit de l’impact négatif des taux de change et de la hausse du coût des matières premières et grâce à un mix produit et à des conditions de prix favorables ainsi qu’à la poursuite de la baisse des coûts ». 
Commentant l’évolution du résultat opérationnel courant d’OV, le groupe a indiqué que celui-ci a représenté 859 M€ de profit en 2018 contre une perte de 179 M€ pour les 5 derniers mois de 20171.
Des autres chiffres relevés dans le communiqué, on apprend que la marge opérationnelle courante du groupe a été de 7,7%, en hausse de 1,3 point vs 2017 ; que les  produits et charges opérationnels non courants du groupe se sont élevés à -1 289 M€, par rapport aux -904 M€ en 2017 et que le résultat financier du groupe a atteint -446 M€ contre -238 M€ en 2017.
Outre le résultat net consolidé du groupe qui a atteint 3.295 M€, en progression de 948 M€ par rapport à 2017, le groupe a aussi relevé que son résultat net part s’est établi à 2.827 M€, contre 1924 M€ en 2017 et que le résultat opérationnel courant de Banque PSA Finance s’est situé à 939 M€, soit une hausse de 48,6%. 
De son côté, le résultat opérationnel courant de Faurecia s’est établi à 1263 M€, en hausse de 9,3%, tandis que le Free cash flow des activités industrielles et commerciales s’est chiffré à 3501 M€ dont 1357 M€ pour OV.
A propos du stock total PCD (le réseau indépendant et les importateurs compris), il s’est élevé à 485.000 véhicules au 31 décembre 2018, en augmentation de 40.000 véhicules depuis la fin 2017. Tandis que le stock total OV, y compris le réseau indépendant, a atteint 195.000 véhicules au 31 décembre 2018, en baisse de 32.000 véhicules depuis la fin 2017. 
Enfin, la position financière nette des activités industrielles et commerciales a attient 9.098 M€ au 31 décembre 2018, comparé à 6.194 M€ au 31 décembre 2017.
L’accroissement des chiffres du groupe a de quoi justifier l’enthousiasme du constructeur automobile et, en premier, le président du directoire du groupe, Carlos Tavares, qui s’est réjoui de relever que « Peugeot Citroën DS a réalisé des progrès significatifs pour la cinquième année consécutive et achève la première phase du plan stratégique Push to Pass avec des résultats exceptionnels ». 
Pour Carlos Tavares, cette évolution « démontre la capacité du groupe à générer une croissance rentable et récurrente », notant qu’« Opel Vauxhall a jeté les bases d'un avenir durable avec le plan PACE et a la volonté de libérer du potentiel supplémentaire ». 
La bonne santé du groupe est telle que « nous entrons à présent dans la deuxième phase du plan Push to Pass avec confiance, dans un contexte de vents contraires encore plus forts », a-t-il assuré.
A propos, le groupe a fait savoir que les objectifs initiaux du plan Push to Pass ayant été dépassés pour la période 2016-2018, un nouvel objectif pour la période 2019-2021 (incluant Opel Vauxhall) a été fixé avec un objectif : une marge opérationnelle courante  moyenne supérieure à 4,5% pour la Division automobile sur cette période.
S’agissant des perspectives de marché pour cette année, le constructeur s’attend à «un marché automobile stable en Europe, en baisse de 1% en Amérique latine et de 3% en Chine et en hausse de 5% en Russie ».  
Par ailleurs, le Groupe PSA a également annoncé une nouvelle politique de dividendes pour 2019-2021 sur la base d’un « payout ratio » augmenté à 28% à partir de l’exercice 2019. 
A ce propos,  signalons le versement d’un dividende de 0,78 0,78€/action qui sera soumis au vote de la prochaine assemblée générale. 
 

Alain Bouithy
Mercredi 27 Février 2019

Lu 779 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.