Rencontre et débat avec l'artiste Ernest Pignon-Ernest


Libé
Lundi 29 Novembre 2021

Une rencontre-débat avec l’artiste Ernest Pignon-Ernest a été tenue, samedi au Consulat général de France à Tanger, suivie du finissage de l’exposition de l’artiste à la Galerie Delacroix de l’Institut français.

Cette rencontre-débat, tenue en présence notamment du consul général de France à Tanger, Philippe Truquet, et du directeur de l'Institut français du Maroc -sites de Tanger et Tétouan-, Olivier Galan, a été l’occasion pour l’artiste-plasticien de revenir sur son parcours ainsi que sur ses oeuvres exposées à la Galerie Delacroix.

"Je travaille beaucoup sur les villes, leur mémoire et leur histoire", a indiqué Ernest Pignon-Ernest dans une déclaration à la MAP à cette occasion, confiant que tous ses travaux, notamment ceux exposés à la Galerie Delacroix, consistent à interroger les villes et leur histoire.
"Je viens glisser des images dans les villes pour, quelque part, faire remonter leur mémoire et leur force symbolique", a-t-il expliqué, estimant que son exposition a du sens dans la ville mythique de Tanger.

"Je connaissais le prestige, l’histoire et la force symbolique de Tanger, mais j’ai été impressionné par sa beauté et sa densité", a poursuivi l’artiste, exprimant sa volonté de revenir dans la ville du Détroit, car "elle est d’une telle complexité et d’une telle richesse qu’il est nécessaire de l’approcher en la visitant plusieurs fois".

Pour sa part, M. Galan s’est dit très heureux d’accueillir Ernest Pignon-Ernest pour le finissage de son exposition qui a duré deux mois à la Galerie Delacroix de l’Institut français, faisant savoir qu’il s’agit de plus de 80 oeuvres, retraçant le travail de l’artiste depuis les années 70.
Ces oeuvres exceptionnelles portent sur des sujets importants tels que la mobilisation anti-sida en Afrique du Sud, ou encore les réfugiés et les prisonniers dans le monde, a ajouté M. Galan, notant qu’Ernest Pignon-Ernest a été nommé, récemment, académicien des beaux-arts.

Il est à noter que l’exposition de l’artiste, qui a été ouverte le 1er octobre, s’inscrit dans le cadre de la 3ème édition du Parcours des arts de Tanger, un événement organisé à l’initiative de l'Institut français du Maroc, site de Tanger.

Selon la note de présentation de l’exposition, Ernest Pignon-Ernest, un des pionniers de l’art urbain, est un dessinateur hors pair qui colle depuis plus de cinquante ans des images de femmes et d’hommes en grandeur nature sur les murs des villes du monde entier, en révélant les oubliés de l’histoire, les problématiques socio-politiques et la profondeur symbolique des lieux qu’il investit.

Son parcours réussit le rare prodige de concilier une exigence éthique, sans concession ni reniement, à une expression artistique singulière, exigeante et novatrice, précise la même source, notant que certaines images de l’artiste, reproduites à des centaines de milliers d’exemplaires, sont devenues de véritables icônes des temps modernes. 


Lu 1014 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >