Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rencontre d'information et de sensibilisation sur la gestion rationnelle des ressources hydriques à Taourirt




La préfecture de la province de Taourirt a organisé, mardi, une rencontre d'information et de sensibilisation sur l'importance d'une gestion rationnelle des ressources hydriques susceptible de pallier le déficit de cette source vitale au niveau de la région.
Initiée en partenariat avec l'Agence du bassin hydraulique de la Moulouya (ABHM) et l'Office régional de mise en valeur agricole de la Moulouya (ORMVAM), cette rencontre, marquée par la présence d'élus et de représentants d'associations de la société civile, a été l'occasion pour souligner l'impératif d'assurer une gestion durable notamment des eaux d'irrigation et d'exposer les problématiques inhérentes à la surexploitation des nappes phréatiques.
Cette rencontre a été également l'occasion pour jeter la lumière sur la loi n° 36-15 relative à l'eau, qui fixe notamment les règles d'une gestion intégrée et participative des ressources en eau et vise également la mise en place des règles et outils de planification de l'eau y compris les eaux usées, les eaux de mer dessalées et autres pour accroître le potentiel hydrique national en tenant compte des changements climatiques afin de s'y adapter.
Située au Nord-Est du Maroc, la zone d’action de l’Agence du bassin hydraulique de la Moulouya, constitue l’un des plus importants bassins hydrauliques en superficie du Royaume.
S’étendant sur une superficie de 74.000 km2, elle comprend notamment le bassin principal de la Moulouya, avec une superficie de 55.500 km2, qui draine les eaux du Rif oriental et du Moyen Atlas à l'Ouest ainsi que du Haut Atlas au Sud.
Effectuer les mesures et les investigations et réaliser les études nécessaires à l’évaluation et au suivi de l’évolution de l’état des ressources en eau sur les plans quantitatif et qualitatif, ainsi que celles relatives à la planification, la gestion et la préservation de l’eau et la prévention des effets des phénomènes climatiques extrêmes, notamment les inondations et la sécheresse, figurent parmi les principales missions de l’Agence.

Jeudi 19 Avril 2018

Lu 689 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés