Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Remise des prix du Festival ciné-plage Harhoura

Le festival a eu lieu à la plage Sidi Laabed




Le rideau est tombé, samedi soir, sur la 2ème édition du Festival ciné-plage Harhoura avec la remise des prix aux lauréats de la compétition officielle des films. Ainsi, le premier prix du jury avec mention spéciale a été remis ex aequo à l'actrice Majda Zaoui pour son rôle dans le long métrage "Au pays des merveilles" de la réalisatrice Jihan Bahhar et au jeune réalisateur Ahmed Baidou pour son premier film "Addour" (L'honneur).
Le prix de la meilleure actrice a été attribué, quant à lui, à Houda Sedki pour son rôle dans "Au pays des merveilles", tandis que le prix du meilleur acteur est revenu ex aequo à Rabii El Kati pour son rôle dans le film "Le Milliard" de Mohamed Raid El Meftahi et Aziz Dadas dans "Dallas" de Mohammed Ali El Majboud. Le prix du scénario a été remporté par le film "Au pays des merveilles", alors que celui du public est revenu au film "Dallas".
Le jury a toutefois décidé à l’unanimité le retrait du Grand prix du jury qui devait être décerné aux réalisateurs des films comiques en lice, et ce "vu le niveau des productions qui n'ont pas pu atteindre la qualité requise", selon le représentant du jury, Hassan Nrais.
Cette édition a rendu un vibrant hommage au jeune Mohcine Khouira, pour avoir surmonté son handicap et décroché son bac avec la mention bien. Les organisateurs ont ainsi attribué le titre du "Marin de l'édition" au jeune Mohcine, et rendu un hommage spécial à sa maman.
La cérémonie de clôture de cette édition, qui a offert pour la première fois une projection gratuite de films marocains sur la plage Sidi Laabed, a été aussi marquée par la distribution de certificats aux participants aux ateliers de scénario et de réalisation.
Organisée du 22 au 26 août à la plage Sidi Laabed par l'Association marocaine des arts sans frontières (AMAF), cette manifestation vise à préserver et développer un cinéma riche et diversifié, pour le bonheur d'un public en quête d’authenticité et de loisirs en cette saison estivale.
Au-delà de la compétition, des activités culturelles, artistiques et sportives ont eu lieu, dont des ateliers de scénario, réalisation et acting, encadrés par des réalisateurs, comédiens et experts en matière d’art et de culture, outre une visite d'une maison de retraite et d'un orphelinat à Témara.

Mardi 29 Août 2017

Lu 853 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif