Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Réflexions autour des technologies avancées pour des politiques foncières efficaces

Rabat abrite les 7èmes Conférence des géomètres francophones et Journée nationale de l’ingénieur géomètre topographe




Le coup d’envoi de la 7ème Conférence des géomètres francophones sera donné ce jeudi 29, au Palais des Congrès à Skhirate. La capitale abritera le jour même la 7ème Journée nationale de l’ingénieur géomètre topographe.
Placés sous le thème « Technologies avancées pour des politiques foncières efficaces », ces deux événements sont conjointement organisés par l’Ordre national des ingénieurs géomètres topographes (ONIGT) et la Fédération des géomètres francophones (FGF). Ils verront la participation de 500 personnes.
En ce qui concerne la Conférence des géomètres francophones, à laquelle l’Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC) apporte son soutien effectif et son étroite collaboration, elle « se veut une opportunité d’échanges féconds de l’expertise et des expériences, entre les professionnels de l’ingénierie topographique, les scientifiques, les chercheurs/académiciens, les experts, les opérateurs économiques et les décideurs politiques », soulignent les organisateurs.
Comme l’expliquent les organisateurs, « la FGF et l’ONIGT désirent fédérer les ingénieurs géomètres topographes francophones autour de l’idée que la thématique, objet de la 7ème Conférence des géomètres francophones et 7ème JNIGT, de par sa sensibilité et son actualité est d’une grande importance pour la profession.
L’événement, qui bénéficie également du soutient de plusieurs ministères et autres institutions publiques et privées, s’articulera ainsi autour d’un programme scientifique riche et diversifié ponctué de tables rondes, conférences, sessions techniques et visites techniques.
A travers cette 7ème Conférence des géomètres francophones, les organisateurs espèrent que « les technologies avancées prennent de plus en plus d’importance au point de n’être plus seulement un secteur industriel florissant, mais une véritable locomotive de progrès de tout secteur économique » et que le foncier soit considéré comme facteur de production stratégique et levier fondamental pour le développement durable dans ses multiples dimensions.
Pour les promoteurs de ce rendez-vous, l’objectif est aussi de gagner la bataille du développement et relever défis et challenges, assurant que « les professionnels de l’ingénierie topographiques sont ainsi, plus que jamais, animés du devoir d’œuvrer en synergie afin de promouvoir la profession, en rehausser le rôle, le niveau et la qualité des prestations ».
A travers cette rencontre de trois jours, l’ONIGT et la FGF espèrent, en outre, que « les travaux, les échanges et débats, s’inscrivent dans une approche de dialectique constructive où le substrat des expertises et des expériences et où les débats d’idées quant à la mise au point d’itinéraires techniques et technologiques innovants devraient déboucher sur une meilleure convergence de vues et de stratégies à la faveur de politiques foncières efficaces ».
S’agissant de la 7ème Journée nationale de l’ingénieur géomètre topographe, elle « représente une occasion pour les ingénieurs géomètres topographes marocains de confronter leurs expériences, mais surtout de prendre connaissance des avancées réalisées au nouveau international », expliquent-ils.
« La tenue de ces deux rencontres dans un même événement, vient s’inscrire dans la politique de l’ONIGT de répondre à la volonté Royale d’ouvrir le Maroc à l’international et particulièrement à l’Afrique », explique le président de l’Ordre national des ingénieurs géomètres topographes du Maroc (ONIGT), Khalid Yousfi. Cité dans un communiqué des organisateurs, ce dernier rappelle à ce propos que 18 Etats africains sont membres de la FGF.
Organisé sous le Haut patronage de S.M le Roi Mohammed VI, la rencontre de ce jeudi compte parmi les partenaires : le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, le Ministère de l’Aménagement du Territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville et le ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, ente autres. 

Alain Bouithy
Mercredi 28 Novembre 2018

Lu 584 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés