Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rapatriements à tire d'aile

Les Européens bloqués au Maroc retrouvent graduellement leurs pays mais les Marocains qui le sont à l'étranger doivent patienter encore




Rapatriements à tire d'aile
Les opérations de rapatriement des ressortissants européensdepuis le Maroc se poursuivent de plus belle. Pas plus tard qu’avant-hier, un vol transportant des citoyens français s’est envolé depuis l’aéroport de Marrakech. Selon le député français M’jid El Guerrab, le dispositif de rapatriement a permis le retour de plus de 28.000 Français de passage au Maroc via l’organisation de 158 vols.
La Belgique poursuit également ses efforts pour rapatrier ses citoyens bloqués au Maroc. Depuis le 21 avril dernier, sept vols ont quitté Marrakech et Agadir.Philippe Goffin, ministre belge des Affaires étrangères et de la Défense, a indiqué, dans un tweet, que depuis le 26 mars, 1.081 personnes ont été rapatriées vers la Belgique via sept vols aériens et que 500 personnes ont émis le souhait de rentrer chez elles dont 90 sont de nationalitébelgeet sans double nationalité.
Concernant les Belges porteurs de la double nationalité, Philippe Goffin a précisé qu’une liste de plus de 1.400 personnes ayant manifesté leur souhait de rentrer en Belgique a été transmise aux autorités marocaines. Il s’agit de personnes qui ont leur résidence habituelle en Belgique et qui faisaient face à une situation médicale ou sociale impérieuse nécessitant un retour vers la Belgique.A rappeler qu’au départ, 4.450 demandes de rapatriement avaient été introduites par des personnes qui séjournaient au Maroc, dont 3.400 sont des Belges ou des Belgo-Marocains qui ont souhaité obtenir une dérogation au principe défendu par le gouvernement marocain qui considère les binationaux présents sur son territoire comme des Marocains à part entière en vertu d’un article de la convention de La Haye de 1930 qui sert de texte de référence en la matière.
De son côté, l’Espagne a réussi depuis le 3 avril dernier à rapatrier 160 de ses citoyens. Un communiqué de l’ambassade d’Espagne au Maroc a annoncé que des vols seront organisés dans les prochainsjours.
A préciser que depuis la fermeture des frontières au niveau international, près de 100.000 citoyens de l'UE se sont trouvés bloqués à l'étranger dont 600.000 dans la région Asie-Pacifique et sur le continent américain, selon des chiffres publiés dernièrement par la Commission européenne.Un demi-million d'entre eux a pu être rapatrié depuis lors au prix d'un "effort sans précédent" des Etats membres avec l'appui financier de l'UE, qui a aussi agi pour faciliter la coordination. La plupart des vols ont été affrétés par les Etats membres, mais la Commission a aussi co-organisé et co-financé près de 200 vols, pour plus de 45.000 personnes (y compris 5.000 ressortissants du Royaume-Uni, de Norvège et de Suisse qui ne sont pas membres de l'UE). La Commission estime que 98.900 citoyens restent bloqués dans des pays tiers.
Mais qu’en est-il des milliers deMarocains bloqués à l’étranger ? Seront-ils prochainement rapatriés vers leur pays comme l’ont été les citoyens européens? «Ils sont appelés à s’armer de beaucoup de patience et de courage », c’est ce que laisse entendre l’entretien téléphonique entre le député M’jid El Guerrab et Nezha El Ouafi, ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger. Sur son compte Instagram, le député français a indiqué que la ministre lui a expliqué que l’Etat marocain est en train de mettre en œuvre les conditions optimales pour le retour et l’accueil de tous ses citoyens. Et que ce retard est dû à la situation mondiale actuelle qui demande du temps et des infrastructures très lourdes.
La même source a révélé que le nombre de ressortissants marocain et étrangers vivant au Maroc bloqués à l’étranger s’élève à 22.000 personnes.
Ce retard demeure,néanmoins, incompréhensible pour beaucoup de nos ressortissants bloqués vu que nos voisins tunisiens et algériens ont déjà procédé au rapatriement de leurs concitoyens et qu’ils poursuivent leurs efforts en vue de satisfaire toutes les demandes. Selon les médias, un nouveau programme de vols pour le rapatriement des Tunisiens bloqués dans certains pays européens et arabes vient d’être été annoncé par le ministère du Transport et de la Logistique.Ce programme prévoit 10 vols à partir du lundi 27 avril 2020 jusqu’au 4 mai 2020 pour le rapatriement des ressortissants tunisiens de ces pays.
De son côté, l’Algérie est en phase de préparation d’une deuxième opération de rapatriement. En effet, depuis le début du confinement, près de 10.000 Algériens ont été ramenés vers le pays et les derniers vols en date ont concerné 295 personnesbloquées aux Emirats arabes unis (EAU).

Hassan Bentaleb
Jeudi 30 Avril 2020

Lu 2685 fois


1.Posté par Agrar ines le 02/05/2020 16:05
Bonjour je suis la fille de yahya agrar je suis petite je pleur toujour pour mon papa il et bloquer au maroc s il te plait je voudrai mon pere

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 Haro sur l’hydrochloroquine