Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Raids israéliens près de Damas et dans le Sud

Le processus d'Astana n'a produit qu'une impasse




Raids israéliens près de Damas et dans le Sud
L'aviation israélienne a bombardé jeudi soir plusieurs positions près de Damas et dans le sud du pays, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), les médias syriens évoquant des tirs anti-aériens contre des objectifs non précisés.
Selon le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, "les forces israéliennes ont bombardé durant une heure des positions dans la banlieue sud et sud-ouest de Damas", dont le secteur de Kesswa où se trouvent des entrepôts d'armes appartenant au Hezbollah libanais ainsi qu'aux forces iraniennes".
"Les frappes ont visé également des secteurs dans le sud de la Syrie, à la frontière de la province de Qouneitra" située non loin.
M. Abdel Rahmane a indiqué que "plusieurs explosions" avaient secoué les régions ciblées, assurant que les tirs de la DCA étaient "intensifs".
De leur côté, les médias officiels syriens ont fait état de tirs contre des objectifs "hostiles" près de Damas, sans donner de détails.
"Notre défense anti-aérienne est entrée en action et a visé des objectifs hostiles au-dessus de la région de Kesswa" dans la banlieue de Damas, a indiqué l'agence Sana.
Cette terminologie est souvent utilisée par le régime syrien pour désigner des avions ou des missiles israéliens.
Sana a assuré que la défense anti-aérienne "a détruit tous les objectifs hostiles", lesquels "n'ont pas atteint leur but".
Dans un communiqué, l'armée israélienne a affirmé qu'aucun de ses appareils n'a été touché. Elle n'a pas en revanche commenté les informations sur des raids d'avions israéliens sur des positions en Syrie.
"Les informations rapportant qu'un avion ou qu'un quelconque engin aéroporté des forces de défense israéliennes a été touché sont fausses", a indiqué le communiqué en anglais. Selon ce texte, un missile sol-air syrien a été tiré en direction d'une zone inhabitée du plateau du Golan mais il n'était pas clair si l'engin a visé la partie occupée par l'Etat hébreu.
L'Iran et le Hezbollah, ennemis d'Israël, aident le régime de Bachar al-Assad dans la guerre en Syrie. Leurs positions en Syrie ont été la cible de plusieurs raids aériens israéliens.
Le secteur de Kesswa a déjà été visé par des frappes israéliennes, qui ont provoqué des incendies et tué des combattants des Gardiens de la Révolution iraniens et de milices chiites pro-iraniennes, selon l'OSDH.
"C'est la première fois que la défense anti-aérienne syrienne entre en action depuis la chute de l'avion russe" le 17 septembre dernier, a ajouté M. Abdel Rahmane.
Par ailleurs, les Etats-Unis qui jugent "vital" d'obtenir une percée d'ici la fin de l'année ont déploré jeudi le processus d'Astana qui n'a produit qu'une "impasse" sur l'élaboration d'une nouvelle Constitution pour la Syrie.
Une nouvelle rencontre à Astana, la capitale kazakhe, s'est achevée jeudi sans "progrès tangible" sur la mise en place d'un Comité constitutionnel, a déploré l'envoyé spécial des Nations unies Staffan De Mistura, évoquant une nouvelle "occasion ratée".
Dans un communiqué, le département d'Etat américain regrette aussi cette absence d'avancées.
"Pendant dix mois, l'initiative d'Astana/Sotchi", en référence aux villes kazakhe et russe où se réunissent ses participants, "a produit une impasse" sur le Comité constitutionnel syrien, a estimé la porte-parole de la diplomatie américaine Heather Nauert.
Selon elle, "mettre en place et réunir, d'ici la fin de l'année, ce Comité constitutionnel à Genève est vital pour une désescalade durable et une solution politique au conflit".
Mais, a-t-elle affirmé, "la Russie et l'Iran continuent d'utiliser ce processus pour masquer le refus du régime Assad de s'engager dans le processus politique" sous l'égide de l'ONU. "Aucun succès n'est possible sans que la communauté internationale ne tienne Damas totalement responsable pour l'absence de progrès dans la résolution du conflit", a-t-elle insisté.

Samedi 1 Décembre 2018

Lu 756 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com